Dans l'Aude, le Rassemblement National est le grand gagnant de ce premier tour des élections législatives : la formation politique qualifie ses trois candidats pour le second tour. Sur la première circonscription de l'Aude et la troisième circonscription de l'Aude le RN affrontera des candidats NUPES. Dans la deuxième circonscription l'adversaire sera le député sortant LREM Alain Péréa.

Carton plein pour le Rassemblement National dans l'Aude ! La formation d'extrême droite termine en tête sur les trois circonscriptions du département de l'Aude.

Sur la première circonscription, qui englobe notamment Carcassonne et Lézignan-Corbières, le président départemental de la formation politique d'extrême-droite Christophe Barthès termine largement devant la concurrente de la NUPES Sophie Courrière Calmon, avec plus de 2200 voix de plus. Le Rassemblement National a convaincu 32,80% des électeurs qui se sont déplacés aux urnes, contre 28,15% pour sa concurrente de gauche.

Et l'avantage est encore plus conséquent dans la deuxième circonscription de l'Aude, qui comprend notamment Narbonne et le littoral audois. Frédéric Falcon a réuni 28,13% des voix, contre  les 21,99% rassemblés par le second, Alain Péréa, député sortant LREM. Et l'écart en voix est encore plus important : 2699 voix exactement. Le candidat RN s'en est aussitôt réjoui sur les réseaux sociaux :

L'avance du Rassemblement National est un peu moins importante sur la troisième circonscription de l'Aude. Julien Rancoule a tout de même convaincu 28,45% des votants. La candidate de la Nupes, Johanna Adda-Netter, elle, arrivée en deuxième position, a réuni 25,80% des suffrages. Mais seulement 1291 voix séparent les deux concurrents.

La présence de candidats "Reconquête" était une mauvaise nouvelle avant le premier tour pour le RN, qui pouvait craindre de voir une partie de ses sympathisants se détourner, dans ce département qui avait voté à plus de 8% pour Eric Zemmour au premier tour de la Présidentielle. Mais avant le second tour, le vote Reconquête peut constituer une réserve de voix pour le Rassemblement National. Mais elle sera maigre: sur les trois circonscriptions de l'Aude, les candidats présentés par la formation d'Eric Zemmour réunissent tous moins de 5% des voix.

Bonne performance de la NUPES : deux candidats qualifiés sur les trois circonscriptions

L'autre enseignement de cette soirée électorale réside dans la bonne performance des candidats de la NUPES. Un succès relevé dans un tweet par Alix Soler-Alcaraz, le premier fédéral du Parti Socialiste audois.

Sophie Courrière-Calmon, qui est issue du Parti Socialiste, a réuni 28,15% des voix des électeurs de la première circonscription, presque 3000 de plus que la député sortante.

Déception en revanche sur la deuxième circonscription, puisque la candidate NUPES issue de Europe-Ecologie les Verts Viviane Thivent ne termine qu'à la troisième place avec 20,94% des voix. Elle échoue de très peu : 462 voix la séparent du candidat arrivé en deuxième position, le député sortant Alain Péréa. La candidate écologiste a sans doute pâti de la présence d'un candidat du Parti Radical de gauche, le maire de Coursan, Edouard Rocher, qui a capté 7,52% des voix.

Dans la troisième circonscription, la NUPES termine à 25,80% des voix. Sa candidate, la jeune Johanna Adda-Netter, issue de la France Insoumise a des raisons d'espérer pour le second tour. Car elle aussi devait affronter un candidat du PRG, en la personne d'Aurélien Turchetto, le maire de Villesèquelande, qui bénéficiait aussi du soutien de la présidente PS de la Région Occitanie, Carole Delga.

Le parti présidentiel en recul

Enfin, c'est immanquablement l'un des faits marquants de la soirée. Le fort recul du mouvement présidentiel : alors qu'en 2017, La République en Marche avait réalisé un sans-faute en faisant élire ses trois candidats sur le département, ce scrutin a été beaucoup plus difficile pour le mouvement présidentiel. 

Sur la première circonscription de l'Aude, Danièle Hérin a tout de même réuni 21,98 des voix. Un score honorable, mais avec la petite participation à ce scrutin (seulement 50,65% des électeurs se sont déplacés dans la circonscription, contre 58,71% il y a cinq ans ) cela n'a pas suffi pour accéder au second tour. 

Dans la deuxième circonscription de l'Aude, le parti présidentiel limite la casse. Le député sortant Alain Péréa se qualifie pour le second tour. Mais le couperet n'est pas passé loin ! Seulement 462 voix le séparent de la candidate NUPES Vivian Thivent.

Enfin, dans la troisième circonscription de l'Aude, Mireille Robert termine en troisième position de ce premier tour des législatives. Elle réunit 21,84% des voix, mais est assez loin de la deuxième place : 1291 voix la séparent de la candidate de la NUPES.

Au final, une certitude : l'Aude qui comptait trois députés macronistes entre 2017 et 2022, pourrait ne plus en voir du tout au soir du 19 juin, si Alain Péréa, le seul rescapé, ne convainc pas les électeurs ! Réponse à la fin de la semaine.

Pour retrouver le résultat de votre circonscription :

L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
L'actualité "Politique" vous intéresse ? Continuez votre exploration et découvrez d'autres thématiques dans notre newsletter quotidienne.
choisir une région
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité