Législatives 2022 : dans l'Aude, les trois députés sortants LREM candidats à leur réélection

Publié le Mis à jour le

Dans l'Aude, les 3 députés sortants LREM sont reconduits par Ensemble! pour représenter la majorité présidentielle aux Législatives des 12 et 19 juin. Un véritable défi sur des terres historiquement socialistes depuis 1958 et où le RN progresse à chaque scrutin, notamment autour de Carcassonne, Narbonne et dans les Corbières.

Sans surprise, les 3 investitures LREM pour les Législatives dans l'Aude ont été accordées aux 3 députés sortants. Ils devront reproduire le schéma idéal de 2017 avec le grand chelem macroniste dans le département.

Les candidats Ensemble! sont donc :

  • Danièle Hérin = 1ère circonscription
  • Alain Perea = 2e circonscription
  • Mireille Robert = 3e circonscription

Depuis 1958, l'Aude a toujours envoyé des députés de gauche, à l'Assemblée nationale, sauf lors de la vague bleue entre 1993 et 1997. Des élus socialistes en terre PS... Mais depuis 2002, le Rassemblement national progresse notamment dans le centre du département et sur le littoral et à chaque élection talonne de peu les élus locaux.

Les votes RN ont même atteint un maximum à la Présidentielle 2022, les 3 circonscriptions de l'Aude ont placé Marine Le Pen en tête au 1er comme au second tour.

Mais l'accord Nupes pourrait remettre en question cet équilibre, notamment dans les 2e et 3e circonscriptions, si l'abstention est élevée.

1ère circonscription : le RN puissant devant LFI

Cette circonscription Carcassonne, Cabardès, Corbières, Minervois, c'est le meilleur score du RN aux Législatives de 2017 dans l'Aude, 22.82% des voix. Loin devant LFI en 3e position avec 14.2%.
Au second tour, Danièle Hérin (27.5% au 1er tour) l'a emporté avec 58.65%, soit 6.800 voix d'avance.

Cette professeure d'université en retraite de 75 ans, née à Carcassonne, avait 13 listes contre elle en 2017.

En 2022, l'accord Nupes pourrait faire plonger le clan des Insoumis et changer la donne du premier tour. Car cette circonscription a été réservée officiellement pour le PS, c'est d'ailleurs la seule du Languedoc-Roussillon dans l'accord Nupes. Or, ils faisaient moins de 10% des voix en 2017 contre 14% pour LFI et 3% pour le PCF. Pas certain que les reports fonctionnent et que la gauche soit au second tour.

2e circonscription : RN, LR et PS en embuscade

Il y avait 17 listes en lice en 2017 sur cette circonscription de Narbonne, Sigean, Coursan. Au 1er tour, Alain Perea (27.3%) devance le FN (19.8%) de 3.200 voix, suivent la liste Les Républicains 16% et la liste PS 13.5%.
Au second tour, le candidat LREM est élu avec 5.600 suffrages d'avance sur le FN. Le fonctionnaire natif de Béziers obtient 58.46%.

En juin prochain, le député sortant marcheur aura pour challenger un candidat Nupes écologiste, ces soutiens en 2017 représentaient plus de 30% des voix au 1er tour. Dans la perspective d'un report complet, le candidat RN pourrait être absent du second tour de 2022.

3e circonscription : PS et RN au coude à coude

Dans cette circonscription Castelnaudary, Limoux, LREM (29.2%) était en tête de près de 10 points au 1er tour de 2017. Derrière, PS (19.36%) et FN (18.59%) se tenaient en moins de 400 voix, autour de 19%. Puis, LFI était à 14.75%.
Au final, Mireille Robert était élue avec 53.1% face au socialiste André Viola.

Théoriquement, avec l'accord Nupes, la place dédiée à LFI pèse 36%. Là encore, le RN pourrait être absent du second tour.