Mardi, les coureurs partent de Carcassonne pour la 16e étape

Départ de Carcassonne à 10h45 (lancé à 11h00), pour une arrivée à Bagnères-de-Luchon après 237km. Mais attention, il y a, dès lundi, des restrictions de stationnement et de circulation dans la ville. Les transports en commun seront également perturbés.

Carcassonne - le Tour de France en 2011
Carcassonne - le Tour de France en 2011 © maxppp

Plusieurs restrictions de circulation et de stationnement sont indispensables au passage du Tour de France à Carcassonne.

Circulation interdite dans Carcassonne

Carte de circulation à Carcassonne les 21 et 22 juillet 2014.
Carte de circulation à Carcassonne les 21 et 22 juillet 2014. © Ville de Carcassonne

Restrictions de circulation dans Carcassonne

Dans le cadre du départ du Tour de France, ce mardi, de Carcassonne, un certain nombre de restrictions de circulation sont mises en place par la préfecture de l’Aude et la mairie de Carcassonne. Les lignes du réseau urbain et interurbain seront donc perturbées de 7h00 à 14h00 environ.

En ce qui concerne le réseau urbain, il circulera et desservira les abords du centre ville de Carcassonne sans pouvoir emprunter les boulevards périphériques de la Bastide Saint-Louis.
Les lignes tourneront sans horaires pendant cet événement.

Pour tous renseignements, merci de vous adresser à l’agence commerciale du Dôme au 04.68.47.82.22 ou de contacter les différents transporteurs.

Pour le réseau interurbain, contacter les transporteurs concernés.

Restrictions de stationnement

Les parkings souterrains seront fermés mardiPlaces de parking réservées "personnes à mobilité réduite"Places de stationnement de surface interdites, sous peine de mise en fourrière :
²
À partir de dimanche :À partir de lundi 20h :L'étape de mardi Carcassonne-Bagnères-de-Luchon : la plus longue journée du Tour

Départ de Carcassonne à 10h45 (lancé à 11h00), arrivée à Bagnères-de-Luchon vers 17h14 (prévision à 38 km/h de moyenne).

Pour la reprise après sa seconde pause, le Tour vit sa plus longue journée, mardi, dans la 16e étape entre Carcassonne et Bagnères-de-Luchon.
Les 237,5 kilomètres du parcours, l'étape la plus longue de cette 101e édition, marquent l'entrée dans le volet pyrénéen de la course.
A la sortie de l'Ariège, le Portet d'Aspet (Km 155, 2e catégorie) donne le coup d'envoi des Pyrénées. Sa descente rappelle aussi le tragique accident de l'Italien Fabio Casartelli en 1995 avant que la route aborde le petit col des Ares (Km 176,5) et la vallée de la Barousse pour attaquer le port de Balès.
Classée hors catégorie, l'ascension de ce col (11,7 km à 7,7 %), escaladé pour la première fois en 2007, mène à l'altitude de 1755 mètres. Il reste alors 21,5 kilomètres pour rejoindre Luchon, par une rapide et spectaculaire descente vers la route du col de Peyresourde.
Ville-étape pour la 52e fois, la station de la Haute-Garonne a consacré le même vainqueur, Thomas Voeckler, lors des deux dernières arrivées du Tour.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
tour de france sport cyclisme routes