Risques d'incendie : accès réduit au massif de la Clape dans l'Aude

Depuis le 10 juillet, les quatre principaux massifs de l'Aude sont fermés en raison des risques d'incendie. C'est le cas du massif de la Clape, à côté de Narbonne. Dans cet endroit touristique, c'est une décision logique et prise très au sérieux par les communes concernées.

Un village, enfermé dans un massif, qui pourrait prendre feu à tout moment. C'est le cas d'Armissan, commune de 1 500 habitants où tous les accès au massif de la Clape sont interdits.

Seulement, les panneaux ne sont pas toujours respectés. "On m'a signalé ce matin un véhicule qui manifestement a passé la nuit à l'intérieur du site", signale un garde forestier.

En plus des risques pris en cas d'incendie, les contrevenants s'exposent à des sanctions : "Si ce sont les services municipaux ou les comités de feux de forêts qui les trouvent, on va les prier de sortir du massif, par contre si ce sont les services de la police, ils vont risquer une forte amende", explique Gérard Lacombe, maire d'Armissan.

Prévention

Une cinquantaine de bénévoles se relaient tout l'été pour patrouiller dans le massif. Ils font de la prévention, mais peuvent aussi aider les pompiers en cas de départ de feu.

Des pompiers pour qui la fermeture de la Clape répond à un double enjeu. "C'est protéger le massif en évitant les risques de double départ de feux, diminuer l'activité et protéger les populations afin qu'elles ne se mettent pas dans des situations où elles auraient des difficultés à être protégées ou à se retrouver piégées par des feux, qui à partir de mercredi prochain seront des feux très puissants et très rapides", détaille Jean-Paul Baylac, responsable du service feux de forêt au SDIS 11.

"Profiter de notre nature"

À Gruissan, autre commune proche de la Clape, l'arrêté de fermeture ne concerne pas certaines petites zones près du littoral. Une manière de trouver un compromis entre sécurité et attractivité du territoire.

"La priorité pour nous, c'est la protection des personnes, ne pas les envoyer sur des secteurs où ils auraient des difficultés si des incendies se déclarent et en deuxième lieu garder un secteur touristique pour que les touristes qui sont sur Gruissan cet été puissent quand même profiter de notre nature", confirme Gérard Azibert, adjoint au maire de Gruissan en charge de la sécurité.

Profiter, mais avec prudence... Ce mardi, les pompiers seront en vigilance maximale. Des températures élevées et surtout, de forts vents sont attendus. Ce qui augmente encore les risques d'incendie.

Écrit avec Gentiane Goubet.