A Trèbes : l’appel à l’aide d’un copropriétaire contre les dégradations de son immeuble

Désespéré par l’inaction des pouvoirs publics et du syndic de l'immeuble, un copropriétaire médiatise sa situation. A Trèbes, dans l’Aude, il dénonce une zone de non droit dans l’immeuble au sein duquel il a acheté deux appartements. 

L'immeuble de la cité de l'Aiguille à Trèbes dans l'Aude
L'immeuble de la cité de l'Aiguille à Trèbes dans l'Aude © Frédéric Guibal F3 Occitanie
Gricha Makhmedov est le malheureux propriétaire de deux logements au sein du même immeuble à Trèbes. Les lieux sont aujourd’hui complètement abandonnés aux incivilités. Au point que l’été dernier, ses locataires n’ont pu fermer l’oeil pendant plusieurs semaines. Les parties communes étaient squattées chaque nuit, leur accès rendue libre par un portail cassé… qui venait pourtant d’être changé. 

Dégradation et abandon des parties communes


Car dans cet immeuble, rien ne reste neuf bien longtemps. Et l’entretien des parties communes a été peu à peu laissé à l’abandon. Des déchets jonchent le sol au milieu des herbes hautes, la cage d’escalier victime d’un incendie il y a plusieurs mois n’a jamais été repeinte...
“A force de payer et de ne pas avoir le résultat, certains ne paient plus, explique Gricha Makhmedov. Moi j’ai payé jusqu’à aujourd’hui et là j’ai dit que je ne paye plus tant que au moins le minimum n’est pas fait”
Un situation qui désespère le propriétaire, dont les locataires menacent aujourd’hui de s’en aller. 

Le responsable du syndic de l'immeuble renvoie la faute aux autorités


Frédéric Simon, le responsable du syndic de l’immeuble dit avoir pourtant envoyé de nombreuses lettres aux services de la préfecture mais toutes seraient restées sans réponse.
 

Nous, on demande aux pouvoirs publics d'intervenir et de faire respecter la loi républicaine et on n'a rien, on n'a aucun retour"

Frédéric Simon, Responsable du syndic de l'immeuble



Il déplore aujourd’hui l’abandon du quartier par les pouvoirs publics : 
“Si les forces de l’ordre passaient régulièrement, il n’y aurait pas ce climat de crainte, on pourrait faire les travaux, les équipements ne seraient pas dégradés, et on pourrait avancer, c’est aussi simple que ça.”
Car la situation de l’immeuble a changé en deux ans. Depuis l’arrivée d’un copropriétaire qui serait à l’origine de nombreux problèmes ainsi que de l’endettement du bâtiment. 
“C’est aux copropriétaires et aux occupants d’aller porter plainte. Ils sont tellement terrorisés qu’ils ne le font pas.”
 

L’immeuble est situé dans le quartier de l’Aiguille à Trèbes. Une cité sensible qui il y a deux ans subissait d’importants dégâts lors des inondations qui ont frappé l’Aude et causé la mort de 15 personnes. 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
logement société sécurité