Coronavirus : un cluster détecté dans l'Aude au quatrième Régiment étranger de Castelnaudary

Un cluster de cas de coronavirus a été détecté sur une section d’élèves gradés du 4e Régiment étranger (4e RE) de la Légion étrangère basé à Castelnaudary dans l'Aude. Un des stagiaires, présentant des symptômes, a été testé positif au COVID-19. 30 tests de dépistage sont positifs.

Castelnaudary (Aude) - la caserne de la légion - novembre 2015.
Castelnaudary (Aude) - la caserne de la légion - novembre 2015. © F3 LR F.Guibal
Dans un communique, la préfecture de l'Aude révèle qu'un cluster a été détecté sur une section d’élèves gradés du 4e Régiment étranger (4e RE), basé à Castelnaudary. Un des stagiaires, présentant des symptômes, a
été testé positif au COVID-19.

30 tests positifs au coronavirus


Des dépistages massifs ont donc été organisés. Sur les 52 sous-officiers, caporaux-chefs et légionnaires qui constituent cette section, 30 ont eu un résultat positif. Aucun ne présente de symptômes. L’ensemble de cette section a été confinée, dès le 14 mai, dans une ferme d’instruction du régiment, à une vingtaine de kilomètres à l’est de Castelnaudary, dans laquelle elle venait de commencer son instruction.

Le cluster serait maîtrisé


Ces mesures sanitaires ont été prises par le commandement et le centre médical des armées de Castelnaudary, qui travaillent en étroite liaison avec l’ARS Occitanie et les services de la Préfecture de l’Aude. Ce cluster, qualifié de « maîtrisé » par Santé Publique France, n’inspire pas à ce stade d’inquiétude du fait des faibles brassages des stagiaires avec l’extérieur.
 

Par ailleurs le nombre de décès du au coronavirus n’a pas évolué depuis le déconfinement progressif dans l'Aude, avec 55 décès à l’hôpital. Actuellement 20 personnes restent hospitalisées, dont 3 en réanimation.

 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus santé société armée sécurité
l’actualité de votre région, dans votre boîte mail
Recevez tous les jours les principales informations de votre région, en vous inscrivant à notre newsletter