• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

La jeune femme pompier décédée à Paris était sapeur-pompier volontaire à Sigean

Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis) - la maison où la jeune pompier audoise a été grièvement brûlée, vendredi - mars 2015. / © F2
Livry-Gargan (Seine-Saint-Denis) - la maison où la jeune pompier audoise a été grièvement brûlée, vendredi - mars 2015. / © F2

Un des deux pompiers de Paris grièvement brûlés vendredi lors d'une intervention en Seine-Saint-Denis, une jeune femme de 25 ans, est décédé samedi matin. Aurélie Salel était pompier volontaire dans l'Aude, à Sigean. Elle était originaire de Fontjoncouse, son village familial.

Par Fabrice Dubault


Le caporal-chef Aurélie Salel est la première femme sapeur-pompier de Paris décédée en intervention, ont précisé les pompiers à l'AFP.
Elle avait rejoint les pompiers de Paris en décembre 2009 et était également sapeur-pompier volontaire à Sigean dans l'Aude. La jeune femme était de Fontjoncouse et avait aussi servi un temps à Bagnols-sur-Cèze, dans le Gard.

La jeune femme "est morte dans l'accomplissement de sa mission avec courage et bravoure", a salué dans un communiqué François Hollande, qui a dit son "émotion" et sa "tristesse". Le président de la République a souhaité un "rapide rétablissement" à son équipier "toujours hospitalisé dans un état grave".
Avec son équipier, elle tentait d'éteindre un feu de pavillon à Livry-Gargan lorsque tous deux ont été très grièvement blessés.

Selon nos confrères de lindependant.fr, des pompiers de Sigean participeront à la cérémonie officielle à Paris, puis des obsèques religieuses se dérouleront à Fontjoncouse, où Aurélie, habitait enfant. Son père, ancien gardien de la paix à Paris dans le 18e arrondissement a été 1er adjoint de Fontjoncouse pendant 13 ans.

Sa mère a témoigné, ce lundi matin, sur RTL.

"C'est son rêve depuis sa naissance. Elle a passé son certificat de jeune pompier. On l'a poussée à faire un BTS parce que je trouvais que son métier était dangereux", explique sa mère.


Aurélie Salel avait 26 ans. / © Photo Brigade des sapeurs pompiers de Paris.
Aurélie Salel avait 26 ans. / © Photo Brigade des sapeurs pompiers de Paris.

Secourues par leurs collègues, les deux victimes ont été évacuées par hélicoptères et hospitalisées, mais "l'état de santé de la jeune femme, en dépit des soins prodigués, s'est malheureusement dégradé pendant la nuit. Elle est décédée ce matin à 5h", ont expliqué Bernard Boucault, préfet de police, et le général Gaëtan Poncelin de Raucourt, commandant de la brigade de sapeurs-pompiers de Paris (BSPP) dans un communiqué commun.

Ils ont décrit une jeune femme qui "a toujours fait preuve d'un engagement courageux".

Aurélie Salel "avait fait de sa passion et de son altruisme son métier, pour porter assistance aux autres", a dépeint dans un communiqué le ministre de l'Intérieur, Bernard Cazeneuve.


Le président de la République, le Premier ministre, le ministre de l'Intérieur et le préfet de Seine-Saint-Denis ont transmis leurs condoléances à la famille de la jeune sapeur-pompier ainsi qu'à ses collègues.

"Tristesse après la disparition d'une sapeur-pompier suite à une intervention. Voeux de rétablissement pour son collègue grièvement blessé", a écrit Manuel Valls sur son compte Twitter.

Son équipier est gravement brûlé et son pronostic vital reste engagé, a précisé le préfet de Seine-Saint-Denis.

Sur le même sujet

reportage observatrice ligue droit de l'homme arrêtée montpellier

Les + Lus