Le feu d’artifice de Cuxac-d’Aude annulé après l'installation de 160 caravanes sur le stade

L’arrivée de près de 200 véhicules et caravanes, venus en mission évangélique, a suscité la polémique dans la commune de Cuxac-d’Aude. Le stade municipal, où se sont installés les gens du voyage, devait accueillir les festivités du 14 juillet. Elles ont été annulées.


Environ 160 caravanes d'une mission évangélique de gens du voyage sont arrivées, dimanche dans l'après midi, à Cuxac-d’Aude. Elles se sont installées sur le stade municipal de la commune.

La situation est problématique car le site devait accueillir le feu d’artifice et le bal populaire du 14 juillet.

D’un côté, les arrivants réclament un emplacement, de l’autre la mairie demande à récupérer le terrain. Malgré les discussions, aucun compromis n’a été trouvé et les festivités ont du être annulées.

Reportage.

durée de la vidéo : 00h01mn48s
Will T./Garibaldi E. ©France 3 LR

Une demande d'expulsion est engagée. Avec les délais légaux, les caravanes ne partiront pas avant cinq jours. Il sera donc trop tard.

Tous les ans des missions évangéliques de gens du voyage sillonnent la France, entre mai et août, et chaque année les occupations illégales de terrains sont nombreuses.