Les “Spanghero” bloquent l'usine Arcadie d'Anglet au Pays Basque

Anglet (Pyrénées-Atlantiques) - manifestation des "Spanghero" devant l'usine Arcadie de Lur Berri - 17 juin 2013. / © F3 Aquitaine
Anglet (Pyrénées-Atlantiques) - manifestation des "Spanghero" devant l'usine Arcadie de Lur Berri - 17 juin 2013. / © F3 Aquitaine

Une quarantaine de salariés de Spanghero, l'entreprise de Castelnaudary menacée de disparition en raison du scandale de la viande de cheval, bloquaient lundi matin la sortie de camions du site de l'entreprise Arcadie à Anglet dans les Pyrénées-Atlantiques, a-t-on appris de sources concordantes.

Par Fabrice Dubault avec France 3 Aquitaine et afp


Arcadie et Spanghero ont le même actionnaire principal Lur Berri, sur lequel les 230 salariés de Spanghero veulent ainsi faire pression pour accompagner leur plan social.
"Nous sommes une quarantaine et nous bloquons le site depuis six heures du matin", a déclaré  à l'AFP Jérôme Lagarade, secrétaire FO du CE, joint par téléphone.
"On est au coeur du Pays basque et on voulait montrer notre détermination. Ici c'est un site important pour Lur Berri. C'est un gros abattoir et il y a d'autres sociétés sur le site. Du coup on bloque tout le monde et on leur montre leur détermination", a-t-il déclaré.
Le blocage avait lundi matin pour conséquence d'empêcher la sortie de camions transportant de la viande en provenance de l'abattoir d'Arcadie et d'une autre société située au même endroit, la Bayonnaise des viandes, a indiqué le syndicaliste. Un responsable du site pour Arcadie, Louis Massabeau, a confirmé cette information à l'AFP.

© France 3 Aquitaine
© France 3 Aquitaine

Arcadie, qui compte 110 salariés, est un grossiste en viande, se consacrant principalement à l'abattage et à la découpe.
Spanghero a brutalement sombré après avoir été mise en cause par le gouvernement mi-février comme un acteur majeur du scandale européen de la viande de cheval.

La société est en liquidation judiciaire depuis avril avec maintien de l'activité pendant trois mois jusqu'au 19 juillet, le temps peut-être de trouver un repreneur.
Un plan social est en route. Lur Berri a mis sur la table des mesures pour accompagner le départ de ceux qui seront licenciés. Les salariés trouvent celles-ci indignes.

DMCloud:78355
Les Spanghero manifestent à Anglet

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus