Municipales 2020 à Narbonne : 7 têtes de liste pour un seul fauteuil

 Place de l'Hotel de Ville, Narbonne / © J. Moreno/MaxPPP
Place de l'Hotel de Ville, Narbonne / © J. Moreno/MaxPPP

Face au maire sortant, Didier Mouly, les candidats se bousculent. Seule la gauche avec Nicolas Sainte-Cluque a péniblement reussi à monter une liste de rassemblement.

Par Florent Hertmann/FTV

Avec ses 53 000 habitants, Narbonne est aujourd'hui la commune la plus peuplée de l'Aude. On y assiste à une inflation des candidatures en vue du scrutin de mars prochain. Tour d’horizon.

Sous-préfecture de l’Aude, la ville moyenne est dirigée par un maire classé divers droite mais sans appartenance politique revendiquée.

A la tête de la liste « Nouveau Narbonne », Didier Mouly, le maire actuel élu en 2014, exclut toute possibilité d'accord aux prochaines municipales.
Didier Mouly (DVD) candidat à un deuxième mandat / © MAXPPP
Didier Mouly (DVD) candidat à un deuxième mandat / © MAXPPP

Mais au centre, deux candidats se veulent également au-dessus des partis. La liste « Narbonne XXI » de David Granel et du député La République En Marche Alain Perea.

Une femme également, Nathalie Granier-Calvet, ex adjointe de Didier Mouly, démissionnaire en 2016, se présente à la tête de la liste « Narbonne Génération Citoyenne ».


A Gauche, l'union sans les écologistes 

A gauche, Nicolas Sainte-Cluque mène une liste de rassemblement « Narbonne en commun » pour éviter un éparpillement des voix au 1er tour.
Un scenario qui inquiète dans cette ville où l'ancien maire socialiste, Jacques Bascou, avait perdu son siège en 2014 pour 180 voix. Une défaite que la gauche locale a bien en mémoire.

Il devra faire néanmoins sans Europe Ecologie les Verts. Le parti écologiste a finalement refusé de faire liste commune pour soutenir la candidate Viviane Thivent et sa liste « Les Robin.e.s ».
 
Nicolas Sainte-Cluque (PS) tente l'union de la gauche / © CHRISTOPHE BARREAU/MAXPPP
Nicolas Sainte-Cluque (PS) tente l'union de la gauche / © CHRISTOPHE BARREAU/MAXPPP


Une quadrangulaire possible 

Impossible de pronostiquer si une triangulaire ou une quadrangulaire émergera du premier tour. Mais une chose est sûre. Le candidat du Rassemblement national, Jean-François Daraud, devrait faire partie des qualifiés au second tour.

Les résultats du RN aux dernières législatives (38,48%) et aux Européennes (29,98 %) à Narbonne confortent le candidat dans l’idée que la ville peut être prise.

Il s’affichera en mars prochain à la tête d’une liste baptisée « Rassemblement narbonnais des droites et du centre ». L’inflation de prétendants lui bénéficiera immanquablement.
 
Jean-François Daraud (RN) entend créer la surprise / © FTV
Jean-François Daraud (RN) entend créer la surprise / © FTV

Septième liste en date à se déclarer, celle de Nathalie Delvallez « Narbonne Impulsion citoyenne » revendique un fort ancrage à gauche et une proximité avec le mouvement des gilets jaunes, très suivi à Narbonne l’an dernier.
 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus