• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

21 films en compétition aux 4es rencontres d'archéologie de Narbonne

L'archéologue Sarah Parcak et l'aventurier Dan Snow partent à la découverte des derniers secrets de la civilisation viking. / © F5
L'archéologue Sarah Parcak et l'aventurier Dan Snow partent à la découverte des derniers secrets de la civilisation viking. / © F5

Les 4es Rencontres d'Archéologie de la Narbonnaise ont l'ambition, à partir de ce mardi, de "faire connaître les nouveaux acquis et les nouvelles découvertes de la science archéologique" à travers des films et livres parus depuis un an, selon les organisateurs.

Par FD avec afp


Pour les films, 21 documentaires, aux thématiques les plus diverses, seront en compétition jusqu'au 1er octobre, aux 4es rencontres d'archéologie de la Narbonnaise.

Se mêlent ainsi "Les génies de la grotte Chauvet" de Christian Tran, "Vikings, cap sur l'Amérique" de Harvey Lilley, "Quand Homo Sapiens peupla la planète: Europe, la rencontre avec Néandertal" de Nicolas Brown et Nigel Walk ou encore "Le dernier gaulois" de Samuel Tillman.

Le jury présidé par le conservateur du musée de Genève, Lionel Pernet, remettra le Grand Prix Paul Tournal, du nom de cet archéologue narbonnais du XIXe siècle qui serait le véritable fondateur de la préhistoire, selon un livre récent ("Paul Tournal, fondateur de la préhistoire" par Jean Guilaine et Chantal Alibert, aux éditions Odile Jacob).

Ces spécialistes "ont contredit la thèse officielle. Jusque-là les bases de la science préhistorique étaient attribuées à Jacques Boucher de Perthes", explique l'archéologue et responsable de l'organisation, Marc Azéma.

Ces 4es rencontres s'ouvrent pour la première fois aux lycéens


Un jury composé d'une quarantaine d'élèves élira un film parmi une quinzaine de documentaires en lien avec les programmes scolaires.
Autre nouveauté cette année, la création d'un prix littéraire de l'archéologie.

Dix ouvrages aux thèmes variés ont été sélectionnés pour le jury présidé par l'archéologue et ancien président-fondateur de l'Institut national de recherches archéologiques préventives (Inrap), Jean-Paul Demoule.

Les Français aiment l'histoire et l'archéologie. Mais ils sont souvent perdus devant la complexité de l'offre scientifique, qui s'adresse aux spécialistes. Notre volonté, c'est de primer le meilleur livre et d'aider (ainsi) le public", explique M. Azéma.


Retrouvez le facebook du festival.

Sur le même sujet

toute l'actu cinéma

Montpellier Danse : où va la danse contemporaine aujourd'hui ?

Les + Lus