Bio ressources : l'or de nos poubelles

Comment mieux valoriser les déchets organiques de nos poubelles ? Est-il possible de transformer nos ordures en or fin ? Pour développer de nouvelles solutions de traitement des déchets organiques, un géant mondial du traitement de l'eau et des déchets investit dans un laboratoire à Narbonne.
Bio Lab ressources est un laboratoire de recherche pour la transformation des déchets organiques
Bio Lab ressources est un laboratoire de recherche pour la transformation des déchets organiques © F.Guibal FTV

C'est une poudre composée de déchets organiques : des restes alimentaires, des épluchures, des végétaux mais aussi du papier... Tout ce qui est d'origine biologique peut s'y retrouver. Des ingrédients banals devenus objet de toutes les attentions dans le laboratoire narbonnais d'un géant de l'industrie.

 Selon Danièle Hérin, députée de l’Aude Larem, " ce  laboratoire de recherche et d'innovation en partenariat avec les organismes de recherche et les universités de Montpellier et de Toulouse, est dédié à la transformation et à la valorisation des déchets organiques en bioressources... Des technologies innovantes pour préserver l'environnement." 

Valoriser et transformer 

 " On va produire de l'énergie sous forme de gaz, du biogaz , et on va produire une matière digérée en un résidu pâteux qui - lui- a une une valeur fertilisante "  explique  Felipe Guylain, Ingénieur de recherches en génie des procédés. 

La technique des bioréacteurs est ancienne. Elle est utilisée habituellement pour produire du méthane mais, au "Bio Ressource Lab", on cherche à valoriser aussi la matière solide résiduelle. Objectif : développer des engrais pour les agriculteurs à partir de déchets organiques retraités.

 

On est en train de faire une recette. Une recette bonne pour les plantes afin que les agriculteurs puissent utiliser des matières résiduelles issues de nos déchets plutôt que des matières issues de la pétrochimie.  

Marion Crest, directrice du Bio Ressource Lab

 

 

La chimie verte 

La raison d'être de ce labo de recherches est de mieux valoriser les déchets organiques. Un investissement de 5 millions d'euros dans lequel quinze chercheurs travaillent à temps plein pour produire des ressources à partir des ordures vertes.

 "On veut produire des bio-carburants avec ces matières, produire des fertilisants alternatifs pour l'agriculture, des amendements du sol qui vont venir préserver le sol et limiter le stress hydrique.  On va produire des molécules qui sont intéressantes pour la chimie verte et qui vont venir se substituer aux ressources fossilles. On va peut-être produire des nouveau matériaux  ! " conclut  Marion Crest, Directrice du "Bio Ressource Lab".

Des recherches d'autant plus importantes qu'à partir de 2025 le tri des déchets organiques devrait être obligatoire dans tous les foyers de France.
 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
environnement déchets ménagers recherche sciences industrie économie