Jean Castex annonce le lancement du parc éolien de Port-la-Nouvelle pour 2023

Publié le
Écrit par Armelle Goyon .

La visite de Jean Castex à Port la Nouvelle apporte des précisions sur le calendrier pour l'installation des éoliennes dans le Golfe du Lion. Avec au moins un parc en Occitanie, à 22 kilomètres au large des côtes de Narbonne.

La France, qui veut accélérer dans l'éolien en mer, a annoncé lundi les tout premiers
appels d'offre en Méditerranée, où deux parcs offshore flottants devraient voir
le jour d'ici à 2030.

Ces deux sites permettront d'alimenter en électricité un million de personnes,
a dit le Premier ministre Jean Castex, depuis Port-la-Nouvelle dans l'Aude et de Fos-sur-Mer dans Bouches-du-Rhône.

Chaque ensemble sera attribué dès 2023 à des développeurs, et comprendra une vingtaine d'éoliennes, pour une capacité de production de 250 mégawatts (MW) chacun. Ils pourront dans un second temps être étendus à 750 MW.

Une bonne nouvelle pour l'Aude

C'est un chantier immense qu'a entamé Port-la-Nouvelle en 2019 : la construction de 3 kilomètres de digues. Et d'une nouvelle plate-forme de 5 hectares permettant de monter les futurs éoliennes flottantes. Car il y aura bien un parc éolien au large de Narbonne comme l'a annoncé Jean Castex lors de sa visite sur site.

 

Je suis heureux de vous annoncer aujourd'hui le lancement de la paire d'offres pour deux parcs éoliens flottants en Méditerranée qui permettront d'assurer la consommation électrique domestique d'environ 1 million d'habitants.

Jean Castex, Premier ministre

C'est une accélération du projet ! Car jusqu'à présent, les premières éoliennes commerciales étaient attendues pour 2024 au mieux. Le parc éolien devrait commencer son installation dès 2023, à 22 kilomètres de côtes audoises. Une bonne nouvelle pour la Région Occitanie, qui a mis 230 millions d'euros dans les travaux de Port-la-Nouvelle.

" Je suis satisfait de ces annonces, les industriels avec qui l'on vient d'échanger nous ont fait les mêmes remarques en disant que c'est très intéressant de pouvoir enfin y voir clair , " se réjouit Didier Codorniou, vice-président "Méditerranée" de la Région Occitanie.

Des inquiétudes 

L'enquête publique menée cette année a plutôt témoigné d'une adhésion de la population au projet. Mais certains pêcheurs, surtout les petits métiers, s'inquiètent pour leur profession.

" On nous sauve un projet éolien qui va prendre 200 km2 dans le Golfe du Lion qui  compte 15 000 km2. Cela ne semble pas grand-chose, mais sur ces 15 000 km2, il y a des zones touristiques où les pêcheurs ne peuvent pas aller et des zones portuaires. L'équilibre est bouleversé ! " explique Didier Reste, pêcheur à Port-la-Nouvelle. 

La Région dans le vent 

Du côté des régions méditerranéennes concernées, la présidente d'Occitanie Carole
Delga s'est félicitée de l'annonce, se réjouissant que sa région fasse "figure
d'exemple en France".

Port-La-Nouvelle en particulier accueille déjà depuis quelques années sociétés
et infrastructures préparant l'installation de fermes éoliennes flottantes pilotes,
attendues d'ici à 2024.

Le second parc commercial en Méditerranée, est prévu près de Marseille. Mais la population semble réticente. En cas de difficulté, la région Occitanie pourrait hériter d'un second équipement au large de Banyuls.

Pour Jean Castex, in fine, l'éolien deviendrait ainsi "la deuxième source d'électricité en France après le nucléaire", générant "20% de la consommation d'électricité en France".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité