• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Les travaux de construction du musée MuRéNa de Narbonne sont lancés

Narbonne (Aude) - le MuRéNa doit ouvrir ses portes début 2019. / © conseil régional LR
Narbonne (Aude) - le MuRéNa doit ouvrir ses portes début 2019. / © conseil régional LR

Narbonne va mettre en valeur les richesses de son passé romain, grâce au MuRéNa, le future Musée régional de la Narbonne antique. Pensé il y a déjà plusieurs années, il va être édifié d'ici à début 2019. La première pierre a été posée ce mardi.

Par Fabrice Dubault


Il s'agit d'un projet pour faire renaître la prestigieuse cité antique de Narbonne. Première colonie romaine créée en Gaule, ancienne capitale de la province de Gaule narbonnaise, Narbonne est un foyer de la civilisation romaine dont le patrimoine antique fait figure de référence.

La pose de la première pierre de ce future musée MuRéNa a été posée ce mardi matin.

Narbonne (Aude) - pose de la première pierre du future musée MuRéNa - 10 novembre 2015. / © Conseil régional Languedoc-Roussillon
Narbonne (Aude) - pose de la première pierre du future musée MuRéNa - 10 novembre 2015. / © Conseil régional Languedoc-Roussillon

C’est pour valoriser cette richesse que la Région Languedoc-Roussillon a lancé en 2010, le projet de création d’un musée archéologique à Narbonne. Ce nouveau lieu historique et culturel fera revivre la cité antique qu’a été Narbonne, il donnera à tous la chance de découvrir des collections exceptionnelles et il proposera un site à la hauteur de son patrimoine et de son histoire.

Narbonne (11) : lancement du Musée Régional de la Narbonne Antique
Reportage F3 LR : J.P.Laval et F.Guibal - F3 LR

 

Le futur MuRéNa ouvrira début 2019

> Le Musée Régional de la Narbonne Antique s’implantera à l’entrée Est de Narbonne, à proximité du Théâtre et du stade de la ville et en bordure du canal de la Robine.
> Le budget total du projet est de 49,2 millions d'euros, porté par la Région Languedoc-Roussillon, avec une aide de l'Union Européenne au titre du fonds FEDER, d'une hauteur de 6 millions.
> Le musée bénéficiera d’espaces de jardins qui l’ouvriront sur son environnement immédiat et qui contribueront à l’agrément de la visite, sur un terrain d’environ 3 hectares, offert par la ville de Narbonne, qui participe également au chantier des collections, à hauteur de 50%.
> Architectes : Foster+Partners, Jean Capia, Studio Adrien Gardère pour la scénographie.
> Le bâtiment même du musée s’étendra sur 97 m de long, 85 m de large, et 8 m de haut. Il comptera environ 8.000 m2 de surface dont 2.700 m2 consacrés à l'exposition permanente, 500 m2 dédiés à l'exposition temporaire et aux espaces ouverts au public, 3.000 m2 d’espaces de travail et de réserves.
> Durée des travaux : 3 ans. Les travaux de construction démarrent en cette fin de l'année 2015, pour une ouverture
au public prévue début 2019.

A lire aussi

Sur le même sujet

"Essai clinique sauvage" : plutôt une "étude scientifique" pour Henri Joyeux

Les + Lus