"Mercredi on l'attend tous" : dans l’Aude, la réouverture des salles des restaurateurs, la fin d'un long tunnel

Ce 9 juin marque une nouvelle étape dans le déconfinement. Les restaurants notamment vont à nouveau pouvoir accueillir des clients en intérieur après des mois de fermeture.

Les terrasses accueillent déjà du public depuis le 19 mai en jauge réduite
Les terrasses accueillent déjà du public depuis le 19 mai en jauge réduite © Frédéric Guibal/FTV

A Narbonne, un nouveau restaurant devait ouvrir ses portes le 1er janvier dernier. Confinement oblige, cette ouverture a été repoussée pendant plusieurs mois. Mais depuis quelques jours, c’est l’effervescence parmi le personnel. Ménage, installation des tables, préparation de la vaisselle ou des cartes… rien n’est laissé au hasard. "Ça fait tellement longtemps qu’on a pas fait de service, qu’on a l’impression de ne plus savoir faire !”, s’étonne le gérant Marc Schwall. 

“Il y a tellement de choses à faire, c’est un petit peu le stress.”

Marc Schwall, gérant du restaurant Le Petit Lac

Ce mercredi 9 juin, le restaurant Le Petit Lac accueillera enfin ses premiers clients. “Il nous tarde d’ouvrir. Mercredi on l’attend tous”, s’impatiente Chrystelle Géraud la responsable de salle. “La clientèle attend l’ouverture autant que nous puisqu’on a un carnet de réservations bien rempli.” 

Attendre le 9 juin, une question de rentabilité

Le patron, Marc Schwall aurait pu ouvrir son restaurant dès le 19 mai mais seulement avec les tables sur sa terrasse. Un fonctionnement impossible à rentabiliser pour le patron et ses 12 employés. Il a donc choisi de patienter jusqu’au 9 juin bien qu'il ne perçoive aucune aide (son établissement étant nouveau). “Que ce soit petits ou grands établissements c’est pareil, on est obligé de faire rentrer l’ensemble de notre personnel”, explique-t-il. “Sur une grande terrasse comme la nôtre on ne peut accueillir d’ordinaire que 35 personnes, avec une jauge on descend à une douzaine de couverts. On serait donc obligé de refuser des clients et 12 couverts pour un établissement comme le nôtre, ça ne sert à rien d’ouvrir.”

Le littoral audois en manque de personnel

Dans l’Aude, nombreux sont les restaurateurs à avoir fait le même calcul, en particulier sur le littoral. Ajouter à une météo capricieuse et à un nombre limité de touristes... les terrasses sont donc restées fermées. 

Autre problème de taille qui a freiné de nombreux restaurateurs : les difficultés de recrutement. Le constat est national, et l’Aude ne fait pas exception. “Toutes les entités sur le littoral audois sont à la recherche de cuisiniers. C’est le gros point noir de cette saison.”, s’inquiète Cyril Buésa, le président de l’UMIH (Union des Métiers et de l’Industrie de l’Hôtellerie) des restaurateurs de l’Aude. “ On a également beaucoup de mal à trouver du personnel pour le service, on n’a pas encore la plénitude au niveau de l’emploi.”

Ce mercredi 9 juin, les restaurateurs pourront enfin ouvrir les salles intérieures de leurs établissements au public mais en demi-jauge. Tous attendent le rendez-vous du 30 juin et la fin des jauges ainsi que du couvre-feu, si la situation sanitaire le permet.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société économie déconfinement