• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Narbonne : procès des militants de Stop Uranium pour entrave à la circulation

Les militants de Stop Uranium devant le tribunal de Narbonne / © France 3 LR / Frédéric Guibal
Les militants de Stop Uranium devant le tribunal de Narbonne / © France 3 LR / Frédéric Guibal

Le TGI de Narbonne jugeait une militante de l'association Stop Uranium pour avoir participé au blocage d'un camion d'Areva le 12 septembre 2013. Procès reporté après que vingt-trois autres manifestants aient déclaré vouloir être jugés aux côtés de la militante pour entrave à la circulation. 

Par Laurence Creusot

Le tribunal de grande instance de Narbonne a reconnu Thérèse Morantin, militante de Stop Uranium, coupable d'entrave à la circulation mais l'a dispensée de peine. Elle avait en effet participé au blocage d'un camion d'Areva en septembre dernier au volant de sa camionnette. Une manifestation de soutien avait lieu ce matin devant le tribunal de Narbonne.
L'audience a commencé à 10 h 15 est s'est achevée à 13 h 15.
Le procureur de la République avait requis la relaxe ou une dispense de peine. Thérèse Morantin s'est vu retirer 6 points sur son permis pour une infraction routière car elle bloquait le rond-point avec son véhicule.



Le 7 janvier dernier, le tribunal avait renvoyé le procès de cette militante anti-nucléaire. Vingt personnes ont déclaré devant le TGI qu'elles devaient être jugées à leur tour puisque participant à cette action collective. Cematin, le tribunal a rejeté leur demande de comparution.

Thérèse Morantin a été interpellée le 12 septembre 2013 pour entrave à la circulation. Ce jour-là, elle manifestait avec le collectif stop à l'uranium. Les manifestants avait bloqué le passage d'un camion de déchets radioactifs de la Comurhex à Malvési.
Une vingtaine de personnes a déclaré devant le TGI qu'ils devaient être également jugés  puisque participant à cette action collective.

Les militants de Strop Uranium devant le tribunal de Narbonne 20 février 2014 / © France 3 LR : Frédéric Guibal
Les militants de Strop Uranium devant le tribunal de Narbonne 20 février 2014 / © France 3 LR : Frédéric Guibal




A lire aussi

Sur le même sujet

Une cinquantaine de jeunes "gilets jaunes" sur l'A9 à Nîmes

Les + Lus