• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Stop uranium a mené une action de blocage à Narbonne

Narbonne (Aude) - action des militants de Stop uranium devant le site de la Comurhex - 12 septembre 2013. / © F3 LR F.Guibal
Narbonne (Aude) - action des militants de Stop uranium devant le site de la Comurhex - 12 septembre 2013. / © F3 LR F.Guibal

Un groupe de militants de "Stop uranium" a bloqué, ce jeudi matin, un camion de matières faiblement radioactives d'hexafluorure 4, venant du site de la Comurhex à Narbonne. Ils ont été délogés par les gendarmes au bout d'une demi heure.

Par Fabrice Dubault


Action des anti-nucléaire, ce jeudi matin, devant l'usine de la Comurhex à Narbonne. Cette filiale d'Areva dont l'activité principale est de purifier les concentrés de minerai d'uranium. Un site qui focalise l'attention et la colère des militants écologistes.

Narbonne (Aude) - action des militants de Stop uranium devant le site de la Comurhex - 12 septembre 2013. / © F3 LR F.Guibal
Narbonne (Aude) - action des militants de Stop uranium devant le site de la Comurhex - 12 septembre 2013. / © F3 LR F.Guibal

Une action symbolique pour bloquer un camion transportant des matières radioactives de faible activité.

Le directeur du site de Malvési, Jean-Marc Ligney, a dit "déplorer ce type d'action".
L'activité de Malvési, ainsi que le transport d'uranium, sont soumis à des réglementations "extrêmement précises et dédiées" et font l'objet de la part du groupe d'une communication "proactive, transparente et sereine" en direction de l'opinion, a-t-il dit à l'AFP.

Jean-Marc Ligney a jugé "regrettable" que "les manifestants se mettent eux-mêmes en danger".







Narbonne (11) : action de Stop uranium devant la Comurhex-Malvési

Des antinucléaires ont bloqué un camion transportant du tétrafluorure d'uranium destiné au site du Tricastin dans la Drôme, jeudi matin, pendant près d'une heure à la sortie de l'usine Comurhex de Malvési, près de Narbonne, a annoncé le réseau Sortir du nucléaire.

"Nous voulons alerter les élus et la population sur le fait que chaque jour, trois à cinq camions transportant du tétrafluorure d'uranium, empruntent les autoroutes A.7 et A.9, sans protection particulière et dans une totale opacité", a dénoncé dans un appel téléphonique à l'AFP Laura Hameaux, membre du réseau qui fédère 940 associations.



Les manifestants, appartenant notamment au collectif Stop Uranium, distribuaient sur place des tracts dénonçant ces transports qui peuvent atteindre, selon eux, jusqu'à "60 tonnes" de tétrafluorure par jour.

Comurhex, filiale d'Areva, procède sur le site de Malvési à la conversion de minerais d'uranium en tétrafluorure d'uranium destiné à être transformé à l'usine Comurhex du Tricastin.

Malvési "rejette de nombreux produits chimiques et radioactifs dans l'environnement", dénonce Sortir du nucléaire dans un tract, "cette usine, qui pollue et met les populations en danger, doit être fermée au plus vite !".


 

Narbonne (11) : manifestation des antis-nucléaires


 

Sur le même sujet

le MHB enfin victorieux en ligue des champions

Les + Lus