VIDEO : un car-jacking filmé dans les rues de Narbonne. Deux policiers blessés dans la course poursuite

Publié le
Écrit par Ophélie Le Piver
Le car-jacking s'est déroulé à Narbonne et a été filmé . Deux policiers ont ensuite été blessés dans la course poursuite. (photo d'llustration)
Le car-jacking s'est déroulé à Narbonne et a été filmé . Deux policiers ont ensuite été blessés dans la course poursuite. (photo d'llustration) © MAXPPP

Un homme a été victime d'un car-jacking (vol de voiture) ce jeudi à Narbonne. La police a immédiatement pris en charge le voleur mais ce dernier a refusé d'obtempérer, allant jusqu'à tenter de percuter les agents. Deux policiers ont été blessés au cours de l'arrestation.

La vidéo a été tournée hier à l’aide d’un smartphone. Un homme est victime d’un car-jacking dans les rues de Narbonne, puis jeté au sol lorsqu’il tente de retenir le voleur.

Une course poursuite digne d’une série policière

L’affaire ne s’arrête pas là. La victime contacte immédiatement le 17 pour alerter sur ce vol de voiture. La BAC intervient alors, repère et poursuit l’individu dans les rues de Narbonne puis en direction de Perpignan.

Le conducteur refuse de s’arrêter et s’engage dans un chemin pour échapper aux forces de l’ordre. Finalement bloqué et à l’arrêt dans le chemin, les policiers pensent alors pouvoir l'interpeller mais le conducteur fait marche arrière et tente de les percuter pour s’enfuir. S’engage alors une autre course-poursuite, les forces de police composées de la bac, de motards et de la brigade de sureté urbaine retrouveront finalement le véhicule sur l’autoroute au moment où celui-ci est contraint de s’arrêter sur la bande d’arrêt d’urgence… à cause d’une panne d’essence ! L’homme est enfin interpellé. 

 Deux policiers blessés

Les deux policiers sont parvenus à se jeter sur le côté à temps pour éviter le véhicule, ils ne sont que légèrement blessés au dos, à la cheville et à la main pour l’un; et uniquement au bras pour l’autre.

Mais cet acte pose la question de la violence à l’égard des forces de l’ordre, une violence dont ils sont de plus en plus victimes, disent-ils. “On ne voit que ça maintenant, c’est vraiment devenu récurrent", s’alarme Valérie Soum, la déléguée départementale du syndicat policier Alliance dans l’Aude. “On ne sait jamais lors d’un contrôle routier si on ne va pas se faire percuter par un véhicule, c’est catastrophique. On a l’impression que pour certains, la vie d’un policier, d’un gendarme ou d’un pompier n’a pas de valeur, et qu’on peut tuer sans être lourdement puni.”

On a l’impression que pour certains, la vie d’un policier, d’un gendarme ou d’un pompier n’a pas de valeur, et qu’on peut tuer sans être lourdement puni

Valérie Soum, déléguée syndicat policier Alliance dans l'Aude

Le syndicat réclame une réponse pénale plus lourde et des peines planchers (c'est à dire des peines minimales en cas de récidive) à l’encontre de ceux qui s’en prennent aux forces de l’ordre. “Il faut que l’on soit tous concernés”, ajoute la policière. “Pour que les citoyens soient en sécurité, il faut que nous, policiers, soyons protégés. Et pour cela, il faut une réponse ferme sur le plan pénal”. 

L’individu est déjà connu des services de police. Son audition est toujours en cours, il est accusé de vol avec violence, refus d’obtempérer, mise en danger de la vie d’autrui, délit de fuite et rébellion.

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.