Opération de contrôles police gendarmerie dans l'Hérault, le Gard, l'Aude et le Roussillon

Publié le Mis à jour le
Écrit par Laurence Creusot .

L'opération menée par près de 1 800 hommes des différents services de police, douane et gendarmerie démarrée à 6 h 00, concerne les autoroutes du Sud A7 A8 et A9, de Nice au Perthus. Pour l'instant 42 personnes auraient été interpellées dont 6 aux péages du grand Gallargues dans le Gard et de Sète.


Huit départements ciblés, des dizaines d'unités de police, de gendarmerie, des douanes mobilisées, cette opération d'envergure vise la lutte contre les cambriolages et le tragfic de stupéfiants.
En Languedoc-Roussillon, les contrôles simultanés concernaient Nîmes,le frontière espagnole, les péages des autoroutes A6, A7 et A8 ainsi que l' Aude.
Un premier bilan fait état de 42 interpellations.

4 personnes en situation irrégulière ont été interpellées ce matin au péage de Grand Gallargues entre Nîmes et Montpellier.
2 autres au péage de Sète-Poussan.
Les contrôles ont commencé à 6 H 00 ce matin entre les Alpes Martimes et la frontière espagnole.

Un premier bilan établi par le chef de la zone de défense et de sécurité sud serait de 42 interpellations entre Nice et le Perthus.
"Les premières interpellations ont eu lieu dès 06H00 du matin", a précisé l'inspecteur général Pierre-Marie Bourniquel, coordonnateur de cette zone de défense lors d'une conférence de presse à Nice. La police aux frontières (PAF) a notamment procédé à 22 interpellations, dont un passeur, a-t-il indiqué.
Un Italien sous mandat d'arrêt européen recherché pour escroquerie financière a notamment été arrêté à Nice.

Les interpellations qui devaient se poursuivre jusque dans l'après-midi ont eu lieu dans les Alpes-Maritimes, le Gard, les Bouches-du-Rhône et l'Aude.
Intitulées "GAZ 789", une telle opération, menée conjointement par 1.800 fonctionnaires (police, gendarmerie, douanes, PAF, Urssaf, Dreal, Direccte) a été initiée par Michel Cadot, préfet de la région Provence-Alpes-Côte d'Azur et de la zone de défense, a précisé Jean-René Vacher, secrétaire général de la Zone de défense et de sécurité Sud.

Des contrôles avaient notamment lieu sur les autoroutes de la zone, dans des quartiers sensibles comme aux Moulins dans l'ouest de Nice ou encore dans des trains ou des casses auto.
"Plus ça va, plus la délinquance est plurielle (...) et mobile. Cela impose aux services de l'Etat de travailler ensemble", a expliqué M. Vacher.

C'est la troisième opération, visant essentiellement à lutter contre les cambriolages, le trafic de stupéfiants et la délinquance générale, à être organisée dans la zone de défense Sud, après deux du même type réalisées dans les Pyrénées et dans les Alpes en 2013. Une quatrième doit avoir lieu avant la fin de l'année, a indiqué Jean-René Vacher.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité