• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Traçabilité de la viande : le coup de colère de l'Audois Eric Andrieu

Viande vendue en hypermarché / © MAXPPP
Viande vendue en hypermarché / © MAXPPP

L'étiquetage obligatoire de l'origine des viandes : "Le Parlement européen demande une proposition législative depuis plus de deux ans !" tonne le député européen Eric Andrieu, suite à la publication de l'étude de l'UFC Que choisir.

Par Laurence Creusot

Suite à l’étude publiée par l’UFC-Que Choisir, le Vice-Président de la Commission de l’Agriculture rappelle que l’étiquetage obligatoire sur l’origine des viandes des produits transformés est une demande incessante des eurodéputés depuis le 14 janvier 2014.

L’association de consommateurs UFC-Que Choisir, qui a scruté à la loupe les étiquettes de 244 produits transformés de 20 marques et a constaté qu’au total, 54 % des produits font l’impasse sur l’origine de la viande, Eric Andrieu, député européen, souligne que « le Parlement européen demande à la Commission européenne une proposition législative depuis plus de deux ans sur le sujet! »

Le podium de l'opacité selon l'UFC

Le podium de l'opacité de l'origine des viandes transformées selon l'UFC-Que choisir / © UFC
Le podium de l'opacité de l'origine des viandes transformées selon l'UFC-Que choisir / © UFC


Mais qu'attend la commission européenne se demande Eric Andrieu ?


Selon le député européen, le 14 janvier 2014, puis le 11 février 2015, par deux résolutions successives, le Parlement Européen, à une large majorité, avait réclamé à la Commission européenne une proposition législative en faveur d’un étiquetage obligatoire du pays d’origine de la viande utilisée dans les produits transformés.

« Néanmoins, nous sommes toujours dans l’attente d’une action forte de la Commission européenne qui fait la sourde oreille! », s’insurge-t-il. « Depuis presque un an, c’est une obligation européenne presque pour toutes les viandes mais pas sur les plats préparés pourtant consommés par des millions de citoyens européens! », .martèle-t-il.


Lors de sa rencontre avec le Commissaire à l’Agriculture M. Hogan, mercredi 3 février, Eric Andrieu avait réitéré cette demande urgente des parlementaires: « La Commission européenne refuse de proposer un texte législatif sur le sujet prétextant un surcoût pour le consommateur! Alors que ce n’est pas fondé. On croit rêver! »
Eric Andrieu - Eurodéputé PS de l'Aude - juillet 2014. / © F3 LR
Eric Andrieu - Eurodéputé PS de l'Aude - juillet 2014. / © F3 LR

L'étude de "Que choisir" sur l'origine de la viande

 

Sur le même sujet

Lozère : 600 pilotes pour le Trèfle lozérien entre Causses, Gorges du Tarn et Aubrac

Les + Lus