• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Un fonds d'investissement promet un méga complexe touristique dans l'Aude pour 2019

Capendu (Aude) - le site de 200 hectares où doit être construit le futur complexe touristique - 8 juillet 2015. / © F3 LR V.Luxey
Capendu (Aude) - le site de 200 hectares où doit être construit le futur complexe touristique - 8 juillet 2015. / © F3 LR V.Luxey

Difficile en voyant le site actuel de croire que dans 3 ou 4 ans, il y aura entre Capendu et Douzens, dans l'Aude, un complexe touristique avec parc d'attractions qui accueillera, à terme, 3 millions de visiteurs par an. C'est pourtant le projet fou de Walnut finance, un fonds d'investissement.

Par Fabrice Dubault


Imaginez, sur 200 hectares agricoles entre Douzens et Capendu...
Un complexe hôtelier, un village médiéval, 12 attractions, 6 animations en cinéma 4D, un aquaparc couvert, voire un golf. Un rêve de développement économique auquel veut croire le président de la communauté de communes du Piémont d'Alaric, avec à la clef, des touristes et donc des emplois.

Le parc est calibré pour 1.000 emplois pérennes (...) et 300 à 400 postes saisonniers, avec des emplois induits pour l'Aude" s'enthousiasme Philippe Rappeneau, maire de Douzens et président de la communauté de communes du Piémont d'Alaric.


Alors qu'importe s'il faut encore convaincre la cinquantaine de propriétaires fonciers de céder leurs terrains et si les démarches administratives ne sont pas encore entamées. Les porteurs de ce projet, entièrement privé, novices en matière de parcs d'attractions, promettent une ouverture... dans 3 ans. Un délai très court pour réaliser toutes les démarches administratives et légales.

Pour l'heure, Walnut finance project, le fonds d'investissement français basé à Dubaï, à l'origine du futur complexe touristique, doit encore trouver les 516 millions d'euros nécessaires auprès des banques et des investisseurs privés. Des étrangers très intéressés, nous dit-on. Les professionnels du tourisme audois se pincent pour y croire.

La communauté de communes ne s'engagerait pas financièrement, mais elle espère capter 15% des touristes de ce grand quart sud de l'Europe.
Le projet prévoit d'attirer 3 millions de touristes par an.

Un projet très ambitieux

Sur le papier, ce projet de complexe touristique pharaonique a tout pour séduire.
Financé par des investisseurs privés, il doit créer beaucoup d'emplois directs dans la zone de chalandise mais aussi des emplois indirects dans l'Aude.
Situé à proximité de l'A.61, entre Carcassonne et le littoral, il devrait relancer l'activité touristique dans ce secteur.

Mais pour l'instant, il y a peu de choses concrètes.
Le porteur du projet doit trouver des financements, plus de 500 millions d'euros, acheter les terrains appartenant actuellement à une cinquantaine de particuliers. Soumettre et réaliser des enquêtes et des études aux services préfectoraux compétents.
Il faut ensuite construire le parc, les attractions, le complexe hôtelier et les infrastructures à partir de rien. Le tout en 3 ans.
Sans oublier que Walnut finance project n'a apparemment pas de compétences particulières dans ce domaine d'activité pourtant très spécialisés et où l'investissement très lourd, tarde souvent à être rentable.

Un projet identique en Tunisie semble être porté également pour le même fonds d'investissement.

Capendu-Douzens (11) : le projet d'un parc d'attraction cathare géant
Reportage F3 LR : V.Luxey et N.Chatail

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Montpellier : les Coréens champions du monde de hip-hop à l’Arena

Les + Lus