Aveyron : un exercice militaire grandeur nature sur le plateau du Larzac

Plus d'un millier d'hommes armés sont déployés sur le plateau du Larzac. Ce mercredi 20 octobre, l'Armée a choisi l'Aveyron pour décor de son exercice annuel. Nom de code de l'opération : Baccarat. Et au programme, des assauts et combats, "au plus près de la réalité".

Après la phase de reconnaissance et d'attaque par hélicoptère, le combat se poursuit sur la terre ferme. Les tirs crépitent dans le village Saint-Geniez d'Olt et d'Aubrac. Les militaires se déploient. Scène de guerre... fictive. L'opération Baccarat change chaque année de décor. Après les Alpes en 2020, l'exercice annuel se déroule, depuis le 15 octobre 2021, entre l'Aveyron, la Lozère et le Cantal.

1.300 soldats, quinze unités et 32 hélicoptères de combat, dont les Forces aéromobiles de l’armée de Terre espagnole, sont ainsi rassemblés sur un camp militaire du Larzac. Et ce mercredi 20 octobre au matin, un assaut armé a été lancé à Saint-Geniez d'Olt et d'Aubrac. Mission du jour : récupérer un pont, un point stratégique contrôlé par les forces ennemies.

Powered by embedgooglemaps DE & https://kasinoutanspelpaus.se/

Des conditions d'exercice très proches de la réalité

Certes, les balles sont tirées à blanc. Mais pour le reste, tout est réalisé en conditions réelles. L'objectif pour l'Armée de terre, c'est en effet, avant tout, d'entraîner son infanterie. Le lieutenant Willy a reçu pour ordre de s'emparer d'un pont. "On a démarré la mission par une infiltration. Le but étant de s'approcher au plus près des abords du village en toute discrétion", nous raconte-t-il. Les soldats misent sur l'effet de surprise.

Avant de lancer l'assaut sur la terre ferme, "il y a eu une phase de reconnaissance et d'attaque par hélicoptère, qui a détruit une partie des ennemis au nord et au sud." Le terrain est en partie dégagé. "Ce qui a permis d'arriver jusqu'au pont. Avec ma section, on a une puissance de feu qui est quand même assez importante. On a donc pu bousculer l'ennemi restant et le faire rompre."

En quoi le pont est stratégique ? "Derrière on a des brigades mécanisées avec du matériel très lourd, et il nous faut des ponts capables de supporter le poids des véhicules qui vont passer", explique le lieutenant Willy. L'exercice se poursuit, au coeur de la ville. Sur des axes routiers qui restent fréquentés. "Evoluer en terrain libre, c'est vraiment des entraînements importants. On se rapproche de très près de la réalité."

Des actions héliportées majeures pour conclure

Baccarat c'est aussi un exercice d'aérocombat. À la nuit tombée, un "assaut aéromobile" devait être lancé depuis La Canourgue, en direction de Rieutort. Mais ce mercredi, les hélicoptères de combat sont restés cloués au sol, compte-tenu de la météo.
 

Après un café et une chocolatine, les militaires reprendront l'exercice, jeudi 21 octobre. Direction la Lozère, avec au programme : un assaut et de nouveaux combats en zone urbaine du côté de Saint-Chely-d’Apcher. Autre mission : neutraliser une nouvelle poche ennemie aux abords d'une zone classée Seveso. "Une manœuvre interarmées, incluant des actions héliportées majeures, conclura l’exercice".

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
armée société sécurité