Incendies : on vous dit tout sur ces étranges nuages appelés pyrocumulus

Publié le
Écrit par Justine Salles .

L'Occitanie est ravagée par les incendies ces dernières semaines. Notamment dans l'Aveyron, depuis le lundi 8 août, où des nuages de feu ont été observés. Les pyrocumulus. Explications.

Les incendies se multiplient et, au-delà des flammes, ce sont des nuages un peu particuliers que l'on peut observer. Ils portent le doux nom de "pyrocumulus"... 

Comme tout cumulus, il se forme au-dessus d'une source de chaleur intense. C'est au début d'un incendie que l'on peut l'observer, lorsque la température de la surface du sol se réchauffe. Rapidement, de l'air chaud est relâché et, en montant dans l'atmosphère, se refroidit. L'eau contenue dans cette poche d'air, issue des plantes brûlées, se condense. C'est ainsi que se créent des colonnes de fumée massives, remplies de chaleur et de cendres.

Sauf que cette année, les incendies se sont multipliés. Ce phénomène a donc davantage pu être observé. La faute à la sécheresse et les conditions météorologiques sévères qui favorisent l'apparition de ces nuages impressionnants.

Fire Chaser 13 a pour objectif de sensibiliser la population au risque d'incendie de forêt. Dans une publication Facebook, l'organisation revient sur le pyrocumulus observé lors de l'incendie de Mostuejouls (Aveyron).

Le pyrocumulus de l’incendie au sud de Massegros s’est maintenu pendant trois heures, signe du comportement extrême du feu. Le panache s’aplatît au niveau de l’inversion thermique, une zone de différence de température et de densité différente. C’est l’intensité du feu qui va percer cette couche et conduire à la condensation de l’humidité présente dans le panache formant le pyrocumulus.

Fire Chaser 13, organisation de sensibilisation au risque d'incendie de forêt

Ce type de nuage est identique à celui observé lors d'éruptions volcaniques.

S'il peut paraître majestueux d'apparence, attention, le pyrocumulus est susceptible de devenir très dangereux.

Sur certains incendies de très grande ampleur, il peut se transformer en "pyrocumulonimbus", provoquant une très fine pluie qui ne suffit pas à éteindre l'incendie. Au contraire, des rafales de vent vont être générées, attisant les flammes. Du tonnerre et de la foudre peuvent quant à eux provoquer de nouveaux départs de feu...

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité