Aveyron : 67 communes concernées par le port du masque obligatoire

Dans un nouvel arrêté, la préfecture de l'Aveyron rend obligatoire le port du masque dans 67 communes du département. Un précédent arrêté préfectoral imposant le masque sur l'ensemble de l'Aveyron avait été déclaré illégal par le tribunal admnistratif de Toulouse.

Photo d'illustration.
Photo d'illustration. © J-L Flémal/MAXPPP

La préfecture de l'Aveyron vient de publier un nouvel arrêté sur le port du masque. Il est désormais obligatoire dans 67 communes du département.

Il s'agit de l'ensemble de l'agglomération de Rodez, les communautés de communes de Larzac-Vallée, Decazeville-Communauté, Millau Grands Causses, Plateau de Montbazens et les communes de Villefranche-de-Rouergue, Espalion et Saint-Affrique.

Lundi, le tribunal administratif de Toulouse avait déclaré illégal le précédent arrêté préfectoral qui imposait le port du masque sur l'ensemble du département de l'Aveyron en raison notamment de la faible densité de population dans certaines zones.

Masque obligatoire partout pour se parler sur la voie publique

Dans son nouvel arrêté, la préfecture de l'Aveyron impose également le port du masque sur l'ensemble du département à tous ceux qui participent à "une conversation sur la voie publique, aux abords des établissements scolaires, centres commerciaux, gares et zones d'attente des transports en commun". Masque également obligatoire pour "tous les rassemblements de plus de 6 personnes autorisés à titre dérogatoire et dans les marchés de plein vent, alimentaires ou non, braderies, brocantes, vide-greniers et ventes au déballage."

Dans son communiqué, la préfète de l'Aveyron rappelle que le département connaît encore "une forte circulation du virus caractérisée par un taux d'incidence près de 3 fois supérieur au seuil d'alerte.

Le taux d'incidence correspond au nombre de nouveaux cas Covid sur une période de 7 jours. Le seuil d'alerte est fixé à 50 pour 100 000 habitants et le seuil d'alerte maximale est fixé à 250. l'Aveyron enregistrait au 13 février un taux de 126 pour 100 000 habitants ce qui reste en dessous de la moyenne nationale qui s'établit à 185 pour 100 000 habitants.

 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société