Aveyron : quatre “faucheurs volontaires” convoqués à la gendarmerie de Figeac

Ces faucheurs volontaires arrachent d'un champ de tournesols qu'ils considèrent comme des OGM. / © ALAIN JOCARD / AFP
Ces faucheurs volontaires arrachent d'un champ de tournesols qu'ils considèrent comme des OGM. / © ALAIN JOCARD / AFP

Le 15 août 2018, une cinquantaine de "faucheurs volontaires" avaient arraché des plants de tournesols qu'ils considéraient comme des OGM à Druelle dans l'Aveyron. Quatre d'entre eux étaient convoqués ce mercredi à la gendarmerie de Figeac. L'affaire est désormais entre les mains du parquet de Rodez.

Par Yann-Olivier d'Amontloir

OGM ou pas OGM ? Là est toute la question, pour ces "faucheurs volontaires" aveyronnais.
Concernant la parcelle de tournesols VRTH (Variété Rendue Tolérante aux Herbicides) qu'ils ont arrachée ce fameux 15 août 2018 à Druelle, leur réponse est clairement "oui".
Mais la RAGT, société propriétaire de ladite parcelle, conteste cette qualification d'organismes génétiquement modifiés.
Elle a porté plainte contre les protagonistes de cette action, et quatre d'entre eux ont donc été entendus ce matin par les gendarmes de Figeac.

La Cour de Justice européenne nous a donné raison en classant cette variété comme OGM,
selon Rémy Pesant, membre des "faucheurs volontaires". 
 

Les quatre personnes entendues par les gendarmes (une femme et trois hommes) ont toutes refusé de fournir leurs empreintes digitales, et que leur ADN soit prélevé.
Elles considèrent avoir mené cette action pour se substituer aux pouvoirs publics, qui ont fait preuve, selon elles, de carence dans l'application des réglementations votées tant au plan européen que national.
La suite de cette affaire, qualifiée de "destruction du bien d'autrui en réunion" est désormais entre les mains du procureur de la République de Rodez.
 
4 faucheurs volontaires de tournesols OGM ont été convoqués à la gendarmerie de Figeac.

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus