Couteaux de Laguiole : colère en Aveyron après l'attribution de l'Indication Géographique à 94 communes

Publié le
Écrit par Julie Valin .

L'Institut National de la Propriété Industrielle (INPI) vient d'accorder l'Indication Géographique "couteau Laguiole" à 38 fabricants de couteaux répartis sur une zone étendue sur plus de 300 km. Les couteliers du village de Laguiole sont furieux. Ils réclamaient une IG uniquement sur le territoire aveyronnais.

Vivez le Festival Interceltique : Le Festival Interceltique de Lorient 2022

L'annonce est tombée ce vendredi 23 septembre 2022. Et elle fait l'effet d'une bombe pour les couteliers de Laguiole dans l'Aveyron. L’INPI homologue l’indication géographique "couteau Laguiole". Il s’agit de la 14ème indication géographique artisanale et industrielle homologuée depuis l’entrée en vigueur du dispositif.

Mais loin de se réjouir de l'obtention d'une Indication Géographique, les fabricants de couteau Laguiole sont en colère. 

"Une défaite" pour les couteliers de Laguiole

Contacté ce vendredi, Honoré Durand, coutelier à Laguiole n'en revient pas. Avec six autres coutelleries du secteur, il avait entrepris la démarche d'Indication Géographique auprès de l'INPI en décembre 2020. Pour lui, "c'est une défaite".

C'est inacceptable. On va étudier des recours pour s'opposer à cette décision injuste. On défend un territoire, celui de Laguiole dans l'Aveyron. Les fabricants de Thiers viennent nous piquer notre savoir faire.

Honoré Durand, coutelier à Laguiole

Selon l'INPI, une indication géographique artisanale et industrielle est un signe officiel de qualité et d’origine qui assure aux consommateurs l’authenticité des produits qu’ils achètent.

Mais pour Honoré Durand, cette nouvelle Indication géographique "couteau Laguiole" ne répond pas à la définition. "La zone couvre six départements, Aveyron, Lozère, Cantal, Puy-de-Dôme, Loire et Allier. Soit 38 entreprises sur une zone de plus de 300 km. Le consommateur n'y verra pas plus clair sur l'origine du couteau qu'il achète. C'est comme si on disait que le vin produit en Bourgogne peut s'appeler Bordeaux !"

A couteaux tirés avec les fabricants de Thiers

Jusqu'à encore récemment, certains fabricants aveyronnais faisaient venir de Thiers des lames en acier, qu'ils travaillaient ensuite pour les intégrer dans leurs couteaux Laguiole : les Thiernois demandaient donc que l'Indication Géographique soit commune avec Laguiole.

Sans le bassin de Thiers nous n'aurions plus aujourd'hui de couteaux Laguiole : donc c'est une raison de reconnaissance véritablement historique du couteau Laguiole sur le bassin de Thiers.

André Chassaigne, député (PCF) du Puy-de-Dôme

Nicolas Chevalerias, Coutelier à Palladuc près de Thiers, va même plus loin. Selon lui "qu'on ne puisse plus fabriquer de couteaux Laguiole, ferait que l'on perdrait énormément. On serait obligé de se séparer d'une grande partie du personnel".

Pour les fabricants de couteaux aveyronnais ces arguments ne sont pas entendables. Selon Honoré Durand, les couteliers de Thiers "s'approprient" leur savoir-faire ancestral. 

Les 38 entreprises concernées par cette homologation emploient plus de 400 salariés pour un chiffre d’affaires d’environ 43 millions euros. Les enjeux économiques sont colossaux. La guerre à couteaux tirés entre Auvergnats et Aveyronnais est donc loin d'être terminée.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité