Hautes-Pyrénées : le projet de méga scierie industrielle à Lannemezan abandonné

Publié le Mis à jour le
Écrit par Sylvain Duchampt .

Le groupe Florian a décidé de se retirer du projet de valorisation de bois-hêtre sur la commune de Lannemezan (Hautes-Pyrénées) à la suite de la présentation des conclusions d'une étude.

L'opposition était certainement trop forte et les conditions pas réunies. Dans un communiqué de presse, la préfecture des Hautes-Pyrénées annonce mercredi 17 août, l'abandon du projet de méga scierie à Lannemezan porté par le groupe Florian.

"Le groupe Florian a fait connaître au préfet des Hautes-Pyrénées sa décision de se retirer du projet
de valorisation de bois-hêtre sur la commune de Lannemezan à la suite de la présentation des
conclusions de l'étude-concertation."

Cette étude-concertation a été lancée en 2020  par les services de l'Etat afin "d’objectiver la question de la ressource valorisable et d’entendre le point de vue de l’ensemble des parties prenantes pour identifier les points d’accord, les points d’incompréhension et les points de désaccord."

50 000 m3 de hêtres par an à débiter

Mais ce projet de méga scierie industrielle à Lannemezan a réussi à fédérer les oppositions sur le massif pyrénéen. Associations, élus et syndicats ont créé le collectif « Touche pas à ma forêt » pour s’opposer à ce qu'ils considèrent être une menace pour l’environnement, la biodiversité et l’écosystème des entreprises locales.

Porté par la Communauté de Communes du Plateau de Lannemezan (CCPL), le projet de cette scierie géante, consistait à débiter 50.000 m3 de hêtres par an. Pour le maire de Lannemezan et président de la CCPL, il s'agissait de permettre "une meilleure gestion forestière", de "créer 120 à 130 emplois sur le plateau" et d'assurer à la collectivité "un revenu de 4 à 5 millions par an ".

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité