Il sauve un bébé d'une rivière en crue dans l'Aveyron : quand la réalité rejoint la légende

Saint-Geniez d'Olt / © Saint-Geniez d'Olt Tourisme
Saint-Geniez d'Olt / © Saint-Geniez d'Olt Tourisme

Un jeune maçon a sauvé des eaux du Lot en crue un bébé de 7 mois le 17 janvier dernier. Un acte de courage extraordinaire qui rappelle la légende qui fait que les habitants de cette commune sont appelés les Marmots. Explications.  

Par Fabrice Valery

L'acte de bravoure qu'Arnaud Attinetti, un jeune maçon de 26 ans, a accompli le mercredi 17 janvier mérite le respect : ce jour-là, alors qu'il travaille sur un chantier de rénovation d'une maison à Saint-Geniez d'Olt, à proximité de la rivière Lot, il entend les cris d'une femme. Il accourt et découvre qu'une poussette est tombée dans la rivière en crue et qu'un bébé de 7 mois est à l'intérieur.

Le héros du village​

Arnaud plonge et, malgré le courant et les embacles, ramène l'enfant sur la berge. Son patron lui apporte alors les premiers soins avant l'arrivée de pompiers. Il a raconté cette histoire à nos confrères de Centre Presse Aveyron.
Depuis que son histoire a été racontée, Arnaud Attinetti est un héros. Il a d'ailleurs été félicité par la mairie de Saint-Geniez-d'Olt. 

En écho à la légende​

Et cet acte de bravoure résonne encore davantage quand on se plonge dans une légende qui a forgé l'histoire de cette petite commune de l'Aveyron et qui fait que ses habitants sont aujourd'hui appelés les Marmots et les Marmottes.
Il ne faut d'ailleurs pas aller très loin pour voir une représentation de cette légende. Sur l'ancien pont, au-dessus de la rivière Lot, une statue représente deux enfants accompagnés d'une marmotte.
La statue des Marmots à Saint-Geniez-d'Olt / © JMP48 CC BY-SA 3.0
La statue des Marmots à Saint-Geniez-d'Olt / © JMP48 CC BY-SA 3.0


Deux enfants échappent à la crue​

Cette légende remonte au XVème siècle : elle raconte que deux enfants d'une dizaine d'années, qui vivaient à Saint-Geniez-d'Olt au bord du Lot avec leur père, avaient apprivoisé une marmotte. Mais un soir d'orage, l'animal s'est enfuit, effrayé. Les deux enfants la poursuivirent pour la retrouver finalement dans les collines avoisinantes. 
Quand ils rentrèrent au village, la rivière en crue avait emporté leur faible maison et leur père avait succombé dans les eaux. Les enfants avaient ainsi été sauvés par l'instinct de l'animal. Ils ne se quittèrent plus et on leur attribua le surnom de "marmots". Un nom qui finalement devint celui de tous les habitants de la commune. 

Le Marmot Arnaud Attinetti a donc, sans le vouloir, fait coïncider la réalité d'un fait qui aurait pu se terminer tragiquement avec la légende qui a forgé l'histoire de son village. 

Sur le même sujet

Une start-up de Montpellier propose des locations d'appartements entre sportifs

Les + Lus