Les infirmiers de bloc opératoire de l'hôpital de Rodez, en grève, exigent "plus d'effectifs et un meilleur salaire"

Publié le Mis à jour le
Écrit par Rémi Surrans .

Les infirmiers de bloc opératoire de l'hôpital public de Rodez sont en grève ce mardi 20 septembre 2022. Ils réclament une revalorisation salariale, et de la main-d'œuvre en urgence.

Les infirmiers de bloc opératoire (Ibode) sont en grève ce mardi 20 septembre à l'hôpital de Rodez. Une majorité d'entre eux a prévu de manifester à Montpellier, lors d'un rassemblement où sera présent le ministre de la Santé François Braun. Ces infirmiers spécialisés réclament une revalorisation salariale et une augmentation des effectifs.

"Notre profession est en danger"

"Dans les blocs opératoires, la situation est catastrophique" peste Grégory Chakir, infirmer Ibode et porte-parole du collectif Inter Blocs, à l'initiative de la grève. "On subit une pénurie d'infirmiers, des fermetures de salles et des reports d'interventions." Le syndicaliste est inquiet pour son métier. "Les infirmiers en soins généraux effectuent les mêmes tâches que nous avec une équivalence de formation de quelques heures. Cela met en danger notre profession" déplore-t-il.

"On ne peut plus assurer les soins à n'importe quel prix"

Lui et ses camarades exigent donc que la formation des infirmiers Ibode soit obligatoire pour exercer en bloc opératoire. Mais ce n'est pas tout. "On veut une revalorisation salariale et un renfort d'effectifs rapidement" relaie Grégory Chakir, pour qui l'hôpital public "ne peut plus assurer la continuité des soins à n’importe quel prix". 

Les opérations datées sont reportées

Lors de cette grève, la direction de l'hôpital de Rodez indique que "les services d'urgence en bloc opératoire fonctionneront normalement". Mais les opérations programmées ce mardi 20 septembre "ne pourront pas être assurées et seront reprogrammées, à l'exception de quelques interventions assez urgentes". Cette réorganisation des équipes est possible grâce à la réquisition de grévistes. 

Les manifestants espèrent interpeller le ministre de la santé François Braun à Montpellier, afin qu'il prenne des engagements forts en faveur de l'hôpital public.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer des newsletters. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas des e-mails. Notre politique de confidentialité