• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Des millions de chenilles processionnaires ont envahi le Causse Noir dans l'Aveyron

Ayant épuisé les pins, elles s'attaquent aux génévriers / © Christian Bestard France 3
Ayant épuisé les pins, elles s'attaquent aux génévriers / © Christian Bestard France 3

Au-delà des pins, de nombreux arbres sont touchés. Sur les routes, sur les aires de pique-nique, dans les bergeries, ces chenilles urticantes sont partout. Cette invasion pourrait compromettre le classement du causse au patrimoine mondial de l'Unesco.

Par Nathalie Heraud + MP

Un comportement des chenilles inhabituel
Les chenilles processionnaires sont partout dans le causse noir. Elles envahissent même les routes.
Pourtant, à cette période de l’année elles devraient être dans leurs cocons.
Selon un chasseur,“On constate la présence de chenilles processionnaires sur des genévriers alors qu’en temps normal, elles ne se nourrissent que sur les pins sylvestres. »

Les arbres subissent 
En temps normal, ils devraient être verts et là ils sont marrons, complètement cramés.

C’est la troisième année que les arbres sont morts tellement ils sont épuisés par les chenilles qui les vident de toute leur substance

Les pins, garnis de cocons de chenilles, ont perdu leur couleur verte pour virer au marron / © Christian Bestard France 3
Les pins, garnis de cocons de chenilles, ont perdu leur couleur verte pour virer au marron / © Christian Bestard France 3

C'est catastrophique pour le tourisme
Selon un élu de la commune de La Cresse, « Quand on voit à quoi ressemble la table de pique-nique alors que nous sommes en période de toussaint. Il y a des promeneurs d’habitude quand ils voient le chantier avec toutes ces chenilles personne n’ose s'approcher. La chenille processionnaire est très urticante et si on la chatouille elle peut envoyer jusqu’à 50 cm de ses poils urticants qui peuvent nous attaquer. »


Une des explications avancées : le réchauffement climatique
Le printemps et l'été ont été particulièrement secs, l'automne également avec des températures anormalement chaudes. C'est ce qui a favorisé ces pontes qui ont eu lieu au début de l'été. 

Patrimoine en danger
Les habitants affirment que les chenilles envahissent les bergeries du Causse. Des bergeries essentielles puisque c’est grace à elles que les Causses sont inscrites au patrimoine mondial de l’UNESCO.

Sur le même sujet

le MHB enfin victorieux en ligue des champions

Les + Lus