PHOTOS. Des villages, qui manquent d'eau potable, ravitaillés par des camions-citernes pour la troisième fois cette année

Pour la troisième fois en 2023, le territoire de l'Aubrac Carladez Viadène (Aveyron) a recours à des camions-citernes pour que ses habitants puissent être alimentés en eau potable. C'est un problème récurrent dans le secteur.

C'est une situation qui pourrait devenir, hélas, presque courante, ce secteur au nord de l'Aveyron doit être ravitaillé en eau potable par camions-citernes. Déjà en août dernier (du 18 au 25) puis en septembre (du 5 au 13) et depuis le 4 octobre, des communes de ce territoire ont recours au citernage pour approvisionner les habitants en eau potable. 

La rivière, le Siniq, est l'unique ressource d'eau de surface pour l'usine d'eau potable de Thérondels, son débit est aujourd’hui trop faible (49 litres/seconde). Il convient d'y limiter le puisage pour ainsi conserver un débit moyen journalier suffisant pour la préservation de la biodiversité du Siniq.

Il faut donc renforcer les rotations de camions (2 véhicules depuis le 4 octobre). Dès ce mercredi 11 octobre, ils sont au nombre de 3 à sillonner les routes du canton. L'eau est acheminée depuis la régie des eaux de Laguiole pour être directement réinjectée dans le réseau de distribution à l'usine de Thérondels.

La collectivité appelle ses habitants à maintenir leurs efforts de réduction dans la consommation de l'eau avec la plus grande responsabilité. De simples gestes individuels, qui peuvent paraître anecdotiques, sont indispensables pour préserver la ressource (réutilisation de l'eau pour arroser les plantes...).

L'objectif est désormais de trouver une solution alternative pour sécuriser la ressource en eau de la communauté de communes.

"Sécuriser la ressource, c'est imaginer les interconnexions entre territoires... il faut mettre en oeuvre un accompagnement des citoyens pour les aider sur de nouvelles utilisations de l'eau"

Jean Valadier - président de la communauté de communes Aubrac Carladez Viadène

communiqué de presse du 02/10/2023

Les recherches de fuite sur le réseau sont également une priorité.

Article écrit en collaboration avec Nathalie Rougeau / FTV