Résultats élections municipales à Rodez : Christian Teyssèdre à quelques points d'une élection au premier tour

Christian Teyssedre est le maire de Rodez (Aveyron) depuis 2008. / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP
Christian Teyssedre est le maire de Rodez (Aveyron) depuis 2008. / © PHOTOPQR/LE MIDI LIBRE/MAXPPP

Le maire sortant de Rodez (Aveyron), Christian Teyssèdre (DVC soutenu oar la LREM) rate de peu l'élection dès le premier tour avec 46,82% des suffrages exprimés. Il affrontera dans une semaine deux autres listes. 

Par Sylvain Duchampt

Cette élection avait valeur de test pour Christian Teysèdre. Le maire de Rodez vise un troisème mandat à la tête de la ville ruthénoise. Mais l'étiquette La République En Marche pouvait handicaper sa candidature dans un contexte de forte opposition à la réforme des retraites. 

Il semble n'en avoir rien été puisque le maire sortant de la cité ruthénoise rate de peu l'élection dès le premier tour avec 46.82 % des suffrages. 
 

Matthieu Lebrun (DVG) obtient 24.61 % des votes devant le candidat de la droite Serge Julien (20.2%). 

L'avenir de l’usine Bosch à pesé sur cette campagne. "J’ai fait venir deux présidents de la République (Emmanuel Macron et François Hollande) pour les sensibiliser à ce dossier, argumente à ce sujet Christian Teyssèdre. Nous sommes allé 8 fois au ministère de l’économie." La question est de savoir si les élus locaux, aussi proches du gouvernement soient-ils, peuvent influencer les choix de la multinationale allemande.  

"L’usine Bosch est le poumon économique du département souligne Serge Julien (LR). C’est un devoir d’essayer de sauver cette entreprise. Le maire se doit d’être au côté des salariés afin d’affronter ces difficultés. Ceux qui ont déjà tiré un trait sur Bosch on choisit la facilité."

La polémique Bourran II 

Le dynamisme du centre-ville de Rodez et son urbanisation à travers le projet Bourran II se sont également invités ans cette campagne. Pour Jean-Philippe Murat, candidat divers droite, arrivé dimanche soir 4e avec 8.37 des voix : "il faut cesser la « bétonisation excessive" prenant en exemple  le projet de Bourran II :  "une hérésie, selon lui. 700 logements en plus, ce n’est pas possible."
 
"Pas du tout ! réagit Christian Teyssèdre. Nous voulons y faire des maisons individuelles. C’est de l’anti-bétonnage. Rodez a besoin d’habitants et il ne nous reste que cette partie de Rodez à bâtir." Selon l’élu sans ce projet "les habitants quitteront Rodez pour s’installer à 30 kilomètres."

Accusé de ne pas "être dans la vraie vie" par Serge Julien, durant la campagne, Christian Teyssèdre voudra sûrement démontrer lors du second tour qu'il n'est pas si éloigné que cela des électeurs ruthénois.
 
Retrouvez le détail des résultats du 1er tour des Municipales à Rodez sur France Info

Sur le même sujet

Les + Lus