• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Avec la baisse des dotations, les maisons de retraite du Gard doivent se serrer la ceinture

Nîmes - les pensionnaires d'une maison de retraite - octobre 2015. / © F3 LR
Nîmes - les pensionnaires d'une maison de retraite - octobre 2015. / © F3 LR

Les personnels des maisons de retraite du Gard et les pensionnaires étaient mobilisés, ce mercredi, pour une journée blanche. Une journée pour dénoncer les baisses de dotations du département. Exemple dans un établissement à Nîmes.

Par Fabrice Dubault


Cela fait 30 ans que Marc Defresne s'occupe de la restauration de cette maison de retraite nîmoise.
Chaque jour, il cuisine 200 repas pour les pensionnaires. Mais depuis plusieurs mois, il doit faire face à une baisse de son  budget. Il faut économiser sur tout.

Auparavant, il y avait deux menus au choix, aujourd'hui, il n'y en a plus qu'un.
Les animations ont été limitées et on ne remplace plus le personnels absents.

Cette maison accueille une centaine de retraités. Certains, ce mercredi matin, portaient un brassard blanc en signe de solidarité avec le personnel.

Les subventions départementales représentent près de 33% du budget de cette maison de retraite. Avec la baisse des dotations, il faut trouver 30.000 euros d'économies cette année.

Le Gard est un des départements français qui consacre la plus grande part de son budget à l'action sociale mais c'est aussi celui qui a dû diminuer le plus ces dotations.

Nîmes : colère des maisons de retraite et journée blanche
Reportage F3 LR : N.Mutel et F.Detranchant

 

Sur le même sujet

Blaquart (Nîmes olympique) et le bâton de bourbotte

Les + Lus