Béziers : un homme condamné à 3 ans de prison pour menaces de mort envers des soignants

Le tribunal correctionnel de Béziers a condamné un homme à 3 ans de prison pour violences et pour avoir menacé de mort des soignants aux urgences de l’hôpital de Béziers. Il avait déjà été condamné à 11 reprises.

Béziers (Hérault) - L'homme âgé de 31 ans a été condamné à 3 ans de prison pour violences aggravées et menaces de mort.
Béziers (Hérault) - L'homme âgé de 31 ans a été condamné à 3 ans de prison pour violences aggravées et menaces de mort. © Sylvain Thomas/AFP

Les violences ont eu lieu le 2 mars dernier. L’homme âgé de 31 ans rejoint sa femme et sa fille au service des urgences de l’hôpital de Béziers. La fillette de 3 ans attendait d'être prise en charge pour une brûlure aux cheveux, une blessure jugée non prioritaire par le personnel soignant. Mais l'attente est trop longue pour le père de famille qui exige que sa fille soit vue immédiatement, il menace alors une infirmière à l’accueil : “maintenant tu vas voir tout de suite ma fille, sinon je vais te tuer”.

Des propos qu’il réitère à plusieurs reprises. Un infirmier vient alors au secours de sa collègue, lui aussi est menacé de mort. 

Maintenant, tu vas voir tout de suite ma fille, sinon je vais te tuer.

L’homme projette alors un plexiglas anti-covid sur le personnel qui atteint l’infirmière. Les deux professionnels, choqués, ont eu chacun une journée d’incapacité de travail.

Déjà condamné pour des faits identiques

L’auteur des faits a été arrêté et placé en garde à vue le 6 avril dernier au commissariat de Narbonne.

Bien qu’il ait reconnu son comportement agressif, il niait les menaces de mort. Le 7 avril, ce père de famille a été jugé par le tribunal correctionnel de Béziers et condamné à 3 ans de prison pour violences aggravées et menaces de mort à l’encontre de professionnels de santé.

Déjà condamné à 11 reprises, l’homme était en état de récidive après avoir été condamné par la cour d’appel de Toulouse pour menaces de mort et violences à l’encontre d’un dépositaire de l’autorité publique.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
justice société prison faits divers santé