Bientôt une deuxième compagnie à Sète?

Une seconde compagnie serait sur le point de débarquer à Sète pour assurer une liaison entre Sète et le Maroc. La Wissal, c'est son nom pourrait démarrer son activité en juillet prochain.

La compagnie italienne GNV assure les liaisons régulières entre Sète et le Maroc
La compagnie italienne GNV assure les liaisons régulières entre Sète et le Maroc
D'après nos informations, des négociations sérieuses serraient sur le point d'aboutir. Une seconde compagnie verrait le jour à Sète à partir de juillet 2014. Actuellement seul la GNV compagnie italienne assure la liaison Sète/ Tanger.
La Wissal dont le siège devrait s'installer à Tanger assurerait comme la GNV, une liaison vers le Maroc, renforçant la fréquence hebdomadaire entre les deux pays.

Un marché passagers en plein essor

Les échanges entre le Maroc et l'Europe constitue un marché potentiel de 6 millions de passagers par an. Cette nouvelle compagnie espère à terme en capter un million avec d'autres projets de développement maritime.
Ces accords interviennent alors que l'ITF (International Transport of Workers), instance qui protège le statut des marins de la marine marchande vient d'obtenir un certain nombre de garantie pour protéger les marins embarqués, afin d'éviter une catastrophe économique et social à l'image de la Comarit/ Comanav. Il y a quelques jours, le Marrakech l'un des deux ferry de la Comarit/Comanav qui croupissait à quai dans le port de Sète depuis 2012 a été vendu aux enchères comme le Biladi précédement. 
Une bonne nouvelle pour le port de Sète dont le trafic industriel n'a pas progressé en 2013, et qui compte beaucoup sur l'activité passagers ainsi que sur le transport du bétail pour développer son activité.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
transports maritimes économie méditerranée