La vaccination en Occitanie contre le Covid à partir du 4 janvier dans les EHPAD : on vous explique comment cela marche

Publié le Mis à jour le
Écrit par Yann-Olivier d'Amontloir

Dans les EHPAD d'Occitanie, le lancement symbolique de la campagne de vaccination contre le Covid-19 débutera à partir du 4 janvier selon l'ARS. Cette opération sera entourée d'un protocole sécurisé : les ARS devraient diffuser leurs consignes précises dans les 24 heures.

Les évènements s'accélèrent et les choses se précisent chaque jour : dans les EHPAD d'Occitanie la semaine du 4 janvier va marquer symboliquement le lancement de la campagne de vaccination contre le Covid-19.

Cette opération sera entourée d'un strict protocole sécurisé : les ARS (Agence Régionale de Santé) devraient diffuser leurs consignes précises dans les 24 heures. Les résidents de ces établissements seront les premiers à recevoir leur dose de vaccin ; ils seront suivis des personnels soignants.

Une campagne européenne

Comme l'a indiqué le ministre de la Santé, cette première vague de vaccination aura une dimension européenne, car c'est l'U.E qui a commandé les premiers 300 millions de doses, et la Haute Autorité de Santé européenne qui a validé le vaccin mis au point par les laboratoires Pfizer et BionNTech.

La particularité de cette formule est qu'elle doit être impérativement conservée à des températures négatives extrêmement basses, de l'ordre de -80° : pour l'instant seuls les Centres Hospitaliers français sont équipés pour assurer ce type de stockage.

Deux doses à 21 jours d'intervalle

Le vaccin doit être injecté par voie intramusculaire après dilution, à raison de deux doses de 0,3 ml administrées à 21 jours d'intervalle. La contenance d'un flacon est de 1,5 ml, ce qui permet donc de constituer 5 doses à administrer dans un délai de 2 heures.

En effet la préparation du vaccin commence par la décongélation des flacons, à basse température (2 à 8 °C), ou à température ambiante (jusqu'à 25 °C) pour une utilisation immédiate. Les flacons décongelés non dilués peuvent être conservés 5 jours entre 2 et 8 °C, mais seulement 2 heures à température ambiante.

Recueillir un consentement "éclairé"

Cependant les 7 000 EHPAD de l'Hexagone ont tous l'expérience nécessaire pour l'organisation d'opérations de vaccination au sein de leurs structures, ne serait-ce que grâce à celle qui est menée chaque année contre la grippe saisonnière.

Chaque établissement va devoir constituer un comité de pilotage : il sera composé du médecin-référent, des personnels paramédicaux et de la direction de la structure. Ce comité supervisera les 3 étapes de la vaccination :

  • Il faudra d'abord recueillir le "consentement éclairé" de chaque résident en lui faisant remplir un formulaire, qui doit être fourni par l'ARS. nombre de ces personnes âgées ne sont pas en mesure de le faire, et que 40% n'ont aucune famille pouvant prendre la décision - même si elles sont sous tutelle ou sur curatelle
  • Il faudra ensuite leur faire passer une pré-visite médicale, la plupart du temps par leur médecin-traitant, pour s'assurer qu'il n'y a aucune contre-indication à cette vaccination
  • Enfin, à partir du moment où les premières doses de vaccin seront décongelées, on estime qu'il sera possible de réaliser jusqu'à cinq injections par heure. Pour donner un ordre d'idée, cela implique qu'il faudra pratiquement trois jours pleins pour vacciner les 80 résidents d'un EHPAD de taille habituelle.

Des flacons numérotés

Une autre exigence concernera le suivi de l'opération : chaque flacon distribué par les Centres Hospitaliers dans les établissements de personnes âgées sera numéroté. Il faudra ensuite noter avec précision la référence de chaque dose et les noms des cinq patients auxquels elle aura été injectée.

Le but est d'assurer en temps réel la surveillance et le contrôle de tous les effets secondaires qui pourraient survenir, pour assurer un suivi personnalisé au plus près des patients, étant donné que l'exceptionnelle rapidité dans la conception de ce vaccin n'a pas permis d'en cerner toutes les conséquences sur une période longue.

Vaccin gratuit sur la base du volontariat

Pour les résidents des EHPAD, les personnels soignants, mais aussi pour tous les Français qui choisiront de se faire vacciner, le Gouvernement l'a annoncé : la vaccination contre le coronavirus sera entièrement gratuite.

Cependant une autre question reste en suspens : quel pourcentage des personnels des EHPAD sera volontaire pour se faire vacciner ? En effet, le premier impératif est que cette action de prévention médicale doit être basée sur le volontariat.

Coup d'envoi et montée en régime

A partir du lundi 4 janvier 2021, la cadence va augmenter mais le véritable rythme de croisière devrait être atteint le lundi 18 janvier.

A partir de cette date, les un peu plus de 1 million de résidents des EHPAD de France devraient recevoir tour à tour leurs deux doses de vaccin, à trois semaines d'intervalle. Les personnels qui seront volontaires devraient ensuite leur emboîter le pas.

Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité