Covid-19 : premières vaccinations attendues pour fin décembre à l'Ehpad Notre Dame de la paix, près de Toulouse

Publié le
Écrit par Julie Valin
Dans l'Ehpad Notre Dame de la paix, seul le personnel porte le masque. La direction a fait le choix de ne pas imposer le masque aux résidents.
Dans l'Ehpad Notre Dame de la paix, seul le personnel porte le masque. La direction a fait le choix de ne pas imposer le masque aux résidents. © Julie Valin/FTV

Les résidents d'Ehpad seront les premiers à être vaccinés contre la Covid-19. La campagne débutera dès la dernière semaine de décembre. A l'Ehpad Notre Dame de la paix à Lagardelle-sur-Lèze en Haute-Garonne, pensionnaires et personnels se préparent.

Le gouvernement a dévoilé ce mercredi la stratégie vaccinale de la France. Environ 1,16 million de doses de vaccin contre la Covid-19 seront livrées avant la fin de l'année et la première phase de vaccination pourra débuter dès la dernière semaine de décembre dans les ehpad.

La nouvelle était très attendue dans les maisons de retraites. A l'Ehpad Notre Dame de la paix à Lagardelle-sur-Lèze au sud de Toulouse, on se prépare à recevoir les premières doses de vaccins. Ces injections seront gratuites et non imposées. Florence Puech, la directrice explique :

Pour l'instant, nous ne savons pas encore comment cela va se dérouler. Mais nous serons prêts. D'ici là, il ne faut surtout pas que le virus entre dans l'établissement.

Un protocole sanitaire strict

Depuis le début de la crise sanitaire, le personnel de l'Ehpad Notre Dame de la paix a une seule obsession : ne pas faire rentrer le virus. Un protocole sanitaire strict a été mis en place (nettoyage des mains, des poignées, des interrupteurs et des parties communes renforcé) et une référente Covid a été nommée. Grâce à ces mesures hygiénistes, l'établissement n'a dénombré que trois cas positifs chez les résidents et quatre chez le personnel.

Une inconnue : combien de salariés accepteront la vaccination ?

Florence Puech ne doute pas de la vaccination de ses pensionnaires. "Nous sommes en train de recenser les familles. La plupart est d'accord." La grande inconnue reste le nombre de salariés qui se feront vacciner. 

Seuls 20% des salariés se font vacciner chaque année contre la grippe saisonnière. Il va donc falloir qu'on fasse un gros travail de dialogue avec le personnel pour cette campagne contre la covid mais je rappelle que le vaccin n'est pas obligatoire.

Florence Puech, directrice de l'Ehpad Notre Dame de la paix

 

Premières injections entre Noël et jour de l'An

En fonction de l'arrivée des doses, les pensionnaires pourront se faire vacciner entre Noël et jour de l'An. Une situation qui complique l'organisation interne de la résidence. Florence Puech explique : 

Certains résidents et la plupart des salariés vont passer les fêtes en famille. Pour éviter toute contamination, nous avons commandé 275 tests antigéniques. Tout le monde sera dépisté avant de partir. Les résidents qui seront allés dans leur famille, seront ensuite placés en quatorzaine.

Au moindre doute, le personnel formé réalise des tests antigéniques sur les résidents. Des dépistages qui leur permettent de connaître le résultat en moins de 15 minutes.

Le reportage de France 3 Occitanie :

 

En partenariat avec France 3 France Bleu et Make.org

Participez à la consultation citoyenne sur la présidentielle 2022

Faites-vous entendre ! France 3 Régions s'associe à la consultation Ma France 2022, initiée par France Bleu sur la plateforme Make.org. Le but ? Vous permettre de peser dans le débat démocratique en mettant vos idées les plus plébiscitées au centre de la campagne présidentielle.