• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Canicule : le seuil historique des 45°C dépassé dans le Gard et l'Hérault

La canicule s'installe en Occitanie. / © PHOTOPQR/SUD OUEST/MAXPPP
La canicule s'installe en Occitanie. / © PHOTOPQR/SUD OUEST/MAXPPP

Le record historique de température de 45,9°C a été atteint pour la première fois en France vendredi, à Gallargues-le-Montueux, dans le Gard, placés en vigilance rouge canicule. La barre des 45°C a été dépassé également dans l'Hérault. Nîmes, Montpellier et Perpignan ont battus leur record absolu.

Par Emma Derome

Au cinquième jour d'un épisode de canicule exceptionnel, le seuil de 45°C a été dépassé pour la première fois en France ce vendredi. Le record historique de 45,9°C a été mesuré à 16h à Gallargues-le-Montueux, dans le Gard, un des quatre départements en vigilance canicule rouge avec l'Hérault, le Vaucluse et les Bouches-du-Rhône, selon Météo France.
 

Les 45°C ont été dépassé dès 15h, dans le même département, à Villevieille, où il a fait jusqu'à 45,4°C. La barre symbolique a également été dépassée à Marsillargues, près de Lunel, dans l'Hérault, avec 45,1°C.

Le précédent record datait du 12 août 2003, avec 44,1°C à Saint-Christol-lès-Alès et Conqueyrac, dans le Gard, lors de la canicule qui avait fait quelque 15.000 morts en France.
 


30°C sur le Mont Aigoual

Des températures allant de 40°C à 45°C ont été atteintes dans les départements placés en vigilance rouge canicule jusqu'à samedi matin 6 heures. La ville jusqu'alors la plus chaude du Gard, Saint-Christol-les-Alès, affichait dès 13 heures les 44°C. 

Sur le Mont Aigoual, dans les Cévennes, le thermomètre affichait à 13 heures 29,9°C à 1567 mètres d'altitude, dépassant son ancien record absolu de 29,4°C datant de presque 100 ans, en 1923. L'ancien record de juin sur le sommet mythique n'était "que" de 26.7°C.


44°C à Nîmes et à Montpellier


De nombreux records ont été battus localement à 17 heures. Dans le Gard : 
  • 44,4°C à Nimes (Courbessac) - ancien record 41,6°C le 4 août 2017
  • 43,5°C à Uzès - ancien record 41,5°C le 4 août 2017
  • 43,4°C à St-Jean-du-Gard - ancien record 41,7°C le 12 août 2003
Dans l'Hérault : 
  • 44,4°C à Prades-le-Lez
  • 44,3°C à Moulès-et-Baucels, près de Ganges
  • 43,5°C à St-André-de-Sangonis, près d'Aniane et Gignac - ancien record 39,9°C le 12 juillet 2006
  • 44°C dans la ville de Montpellier
  • 40°C à Sète et Béziers (Sète battant aussi son record historique de 37°C de juillet 2006)
 


Record à Perpignan de 41,9°C


Des records de températures sont également attendus dans les 76 départements en vigilance orange, comme à Perpignan, dans les Pyrénées-Orientales, où le mercure a atteint le record de 41,9°C à 17 heures. Du jamais vu ; le précédent record de la ville était de 40,5°C, mesuré en juillet 1982, et de 36,9°C pour un mois de juin. Au Perthus, Météo France a mesuré le record de 41,6°C.

Dans l'Aude, le mercure affichait 40,4°C à Leucate, 39,7°C à Durban-Corbières, 38,5°C à Narbonne et seulement 33°C à Carcassonne.

En Lozère, les record absolu ont été atteints à 40°C à Florac, 39,8°C à Villefort et 38,8°C dans la ville de Mende.
 


Une nuit extrêmement chaude


La nuit de vendredi à samedi a été la plus chaude de cet épisode de canicule avec des températures qui ont atteint là aussi des records avec jusqu'à 28,6°C à Sète, autour de 27°C à Nîmes et 22, 5°C sur le Mont Aigoual. En journée de samedi, les températures maximales perdront 3°C à 6°C par rapport à vendredi, restant généralement comprises entre 36°C et 40°C, et localement à 41°C dans l'intérieur du Gard.
 


L'année 2019 s'annonce comme l'une des plus chaudes jamais enregistrées dans le monde et la période quinquennale 2015-2019 est en passe de battre tous les records de chaleur depuis les premiers relevés scientifiques à la fin du XIXe siècle, a déclaré vendredi l'Organisation météorologique mondiale (OMM).
 

 

A lire aussi

Sur le même sujet

De la source du Danube au Grau-du-Roi en kayak : une aventure de plus de 7 000 km

Les + Lus