CARTE. Avec la reprise de l'épidémie, où porter le masque en Occitanie

Face à la reprise de l’épidémie, plusieurs départements d’Occitanie font marche arrière et rendent à nouveau obligatoire le port du masque à l’extérieur.

Cela n’est pas toujours respecté mais dans la plupart des départements, le port du masque est obligatoire à l’extérieur lors de rassemblements, dans les files d’attente, sur les marchés, aux abords des écoles, des centres commerciaux et des infrastructures de transport. Dans certains départements de notre région, cette obligation va plus loin.

En Ariège, la préfecture a décidé de réimposer le port obligatoire du masque en extérieur dans douze communes, selon leur taux d’incidence : Foix, Lavelanet, Mazères, Mirepoix, Mongailhard, Pamiers, Saint-Paul-de-Jarrat, Saint-Jean-du-Falga, Saverdun, Saint-Girons, Varilhes et Verniolle.

Dans l’Hérault, le port du masque est désormais obligatoire dans les zones piétonnes et semi-piétonnes.

Dans le Tarn, le port du masque est désormais obligatoire :

- pour tous les regroupements donnant lieu à des contacts prolongés, dans les files d'attente sur la voie publique

- dans tous les lieux où la distanciation physique est rendue difficile par la densité et les contacts prolongés

- dans les marchés de plein vent ou couverts, brocantes, ou vide-greniers

Dans la Tarn-et-Garonne, la préfète étend l’obligation du port du masque jusqu’au 15 décembre inclus pour toute personne de 11 ans et plus :

- aux lieux de rassemblement sur la voie publique qui ne permettent pas d’écarter le risque de regroupement et d’observer une distanciation physique comme les marchés de plein vent, les brocantes, les vide-greniers, les ventes au déballage, les fêtes foraines, les abords des gares et des abris bus, les files d’attente.
- aux abords des écoles et des transports scolaires.

Le port du masque reste obligatoire dans les établissements recevant du public clos pour les événements soumis à passe sanitaire dans toutes les communes du département.
 

En Occitanie, le taux d’incidence dépasse les 120 cas pour 100 000 habitants dans cinq départements : l’Ariège (155), l’Aveyron (124), les Hautes-Pyrénées (124), la Lozère (170) et le Tarn-et-Garonne (123), selon les derniers chiffres de l’ARS du 16 novembre.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
santé société covid-19