• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Contresens mortel sur l'A75: incarcération du conducteur à l'origine du décès d'une fillette de 7 ans

Sens interdit sur l' A 75 / © France 3 LR
Sens interdit sur l' A 75 / © France 3 LR

L'homme ayant provoqué la mort d'une fillette de 7 ans en roulant à contresens sur l'A75 a été mis en examen et écroué. Des circonstances aggravantes ont été retenues contre lui. Il encourt 10 ans de prison.

Par Valérie Luxey

Le conducteur à l'origine de la mort d'une fillette mercredi 12 décembre, sur l'autoroute A75 dans l'Hérault,
a été mis en examen et écroué. Il est mis en examen pour homicide et blessures involontaires par imprudence, avec circonstances aggravantes: conduite en état d'ivresse, sous l'emprise de substances chimiques et mise en danger de la vie d'autrui. Le parquet qui a ouvert une information judiciaire.

Ce Montpelliérain sans emploi de 42 ans encourt dix ans de prison. Il a été incarcéré à la maison d'arrêt de Villeneuve-lès-Maguelone (Hérault). L'homme a roulé environ 15 km à contresens sur l'A75 dans le sens Pézenas-Lodève à hauteur de Clermont-L'Hérault, avant d'entrer en collision frontale avec le véhicule d'une famille avec enfants. Hospitalisé dans un premier temps pour une fracture au niveau des vertèbres, il a ensuite été placé en garde à vue.

Au moment de l'accident, il accusait un taux de 0,6 grammes d'alcool par litre de sang. Les analyses sanguines n'ont pas démontré la prise de stupéfiants
mais ont permis de trouver des traces de Zopiclone, une molécule hypnotique, et de Subutex, un produit pris habituellement par les toxicomanes pour se sevrer.

Une fillette de sept ans est décédée dans la collision. Grièvement blessée, sa mère, enceinte, a perdu le foetus. Un bébé de sept mois, qui se trouvait
également dans le véhicule familial lors de l'accident, a eu un bras fracturé.

Sur le même sujet

Hérault : mobilisation contre la fermeture partielle du bureau de poste de Saint-Georges d'Orques

Les + Lus