Coronavirus : au Crès dans l'Hérault et à Lézignan-Corbières dans l'Aude, les parents d'élèves veulent des réponses

Les parents d'élèves de l'école Alphonse Daudet à Lézignan-Corbières sont venus s'informer lundi 9 mars 2020 après la fermeture de l'établissement par précaution : une enseignante a été diagnostiquée positive au Covid-19. / © F.Guibal / FTV
Les parents d'élèves de l'école Alphonse Daudet à Lézignan-Corbières sont venus s'informer lundi 9 mars 2020 après la fermeture de l'établissement par précaution : une enseignante a été diagnostiquée positive au Covid-19. / © F.Guibal / FTV

A Lézignan-Corbières, près de Carcassonne, c'est une enseignante de maternelle qui a été testée positive au coronavirus. L'école Daudet a été fermée par précaution. Au Crès, près de Montpellier, c'est la directrice du centre de loisirs qui est contaminée. Les écoles restent ouvertes.

Par C.Alazet avec A.Grellier et C.Agullo

A Lézignan-Corbières dans l'Aude ce lundi 9 mars, les parents d'élèves se posent beaucoup de questions. Une vingtaine sont venus tôt ce matin chercher des informations.

"Est-ce que nos enfants sont en risque d'avoir le virus et de le transmettre au reste de la famille ?" s'interroge ainsi Anne-Gaëlle, mère de 3 enfants.

"Une journée de désinfection de locaux, c'est suffisant ?" se demande Sarah, venue avec sa fille prendre des renseignements devant l'établissement.

Une réunion d'information a finalement été organisée à la mairie, en présence de la préfecture de l'Aude, de l'Agence Régionale de Santé d'Occitanie, le maire et un représentant de l'Education nationale.

Une atsem (assistante maternelle) de l’école Daudet présente des syndrômes grippaux et doit être testée dans la journée ce lundi 9 mars.

Si le test est positif au Covid-19, l’école maternelle restera fermée quinze jours.

Si ce test est négatif, l'école doit rouvrir dès demain mardi 10 mars, après le nettoyage des locaux.


L'état de santé de l'enseignante, n'inspire pas d'inquiétude, elle est confinée chez elle.
 
 

Une directrice de centre de loisirs du Crès testée positive

 
Rentrée des élèves dans une école du Crès dans l'Hérault, lundi 9 mars 2020 / © F.Jobard / FTV
Rentrée des élèves dans une école du Crès dans l'Hérault, lundi 9 mars 2020 / © F.Jobard / FTV

Dans la commune du Crès, dans l'Hérault, ce lundi 9 mars, les parents déposent leurs enfants comme d'habitude.

Tous ont été prévenus par un courriel de la mairie dimanche 8 mars : la directrice du centre de loisirs municipal, a été diagnostiquée positive au coronavirus samedi 7 mars.
 

Le maire du Crès, Pierre Bonnal, a été prévenu et a suivi les recommandations de l'Agence Régionale de Santé (A.R.S.) d'Occitanie.

Par mesure de précaution, l'ARS a demandé à ce que toutes les personnes avec lesquelles la directrice a travaillé la semaine dernière soient aussi mises en quatorzaine, comme elle. Il y a donc une quinzaine d'agents municipaux qui restent confinés chez eux, même s'ils n'ont rien.

Ni l'agence régionale de santé ni la préfecture de l'Hérault n'ont demandé la fermeture des écoles de la commune : la directrice, peu contaminante, n'a pas été en contact avec les enfants.

"Je leur fais confiance et pour l'instant, on en reste là mais on suit la situation au plus près. On a dû réorganiser les équipes mais tout fonctionne normalement."

Les parents d'élèves rencontrés ce lundi matin n'ont pas trop d'inquiétudes, comme on peut le voir dans ce reportage.
 

"J'ai seulement dit à ma fille de bien se laver les mains", explique une maman.

Une autre précise qu' "il n'y a pas d'inquiétudes pour les enfants avec ce virus, c'est plutôt pour les grands-parents qu'on s'inquiète, on ne voudrait pas les contaminer." Et de conclure : "on fait confiance, on n'a pas le choix."

On fait confiance, on n'a pas le choix.

Pour un père de famille, "pas de risque c'est relatif mais on ne va pas sombrer dans la psychose et se terrer chez nous. C'est important de montrer aux enfants qu'on n'est pas inquiet et qu'on va trouver des solutions."

La directrice du centre de loisirs, son mari et leur bébé, domiciliés sur la commune de Saint-Brès, sont suivis au CHU de Montpellier et leur état n'inspire pas d'inquiétude aux médecins.

 

A lire aussi

Sur le même sujet

Les + Lus