Covid-19 : quels départements d'Occitanie pourraient être concernés par un confinement

Sur les seize départements français concernés par des mesures de confinement, aucun n'est situé en Occitanie. Mais dans la région, la situation du Gard s'est dégradée ces derniers jours. Au point d'interroger sur son avenir. 

Une place du Capitole déserte, bordée de commerces fermés.
Une place du Capitole déserte, bordée de commerces fermés. © Delphine Gérard/FTV

Après les Hauts-de-France, l'Ile-de-France, la Normandie et la Provence-Alpes-Côte-d'Azur, l'Occitanie sera-t-elle la prochaine région concernée par le confinement ? 

Si le nombre d'hospitalisations, 1 339 patients dans la région au vendredi 19 mars, est en légère baisse, la situation de certains départements inquiète. 

Hormis la Haute-Garonne et le Gers, tous les départements d'Occitanie constatent une évolution du taux d'incidence depuis un mois. Certains, à l'instar de l'Ariège ou du Lot-et-Garonne, jusqu'à présent assez épargnés par la pandémie, voient même leur taux d'incidence doubler en quelques semaines.

Made with Flourish

 

Une situation particulièrement alarmante dans le Gard

Le Gard inquiète tout particulièrement les autorités sanitaires. Dans ce département, le taux d'incidence ne cesse de s'accroître depuis un mois, au point d'atteindre désormais les 297 cas pour 100 000 habitants.

Un chiffre nettement au-dessus du seuil d'alerte, fixé à 200 cas pour 100 000 habitants. Il est même supérieur aux chiffres de certains départements déjà concernés par des mesures de confinement, à l'instar de l'Eure (taux d'incidence de 289 pour 100 000 habitants).

De plus, le Gard présente des chiffres élevés concernant la tension hospitalière. Au dimanche 21 mars, 102 % des capacités d'accueil pour des cas de Covid sont occupées dans le département. Un chiffre à la hausse depuis deux semaines et jamais atteint depuis le début de la pandémie. 202 personnes sont actuellement hospitalisées, dont 48 en réanimation et soins critiques, contre 165 le jeudi 4 mars dernier. 

 

Made with Flourish

Des capacités d'accueil en tension en Lozère et dans l'Aveyron

Plus que le Gard, c'est l'ensemble du nord de la région qui est victime d'une augmentation de la tension hospitalière. En Lozère, le taux d'occupation des lits pour des cas covid connaît une importante progression. Au vendredi 19 mars, 17 personnes sont hospitalisées pour des cas de coronavirus. C'est 42,86 % de plus que la semaine dernière. Il en est de même en Aveyron, avec 24,32 % de personnes hospitalisées en plus en comparaison avec la semaine précédente. 

Made with Flourish

Toutefois, et malgré ces augmentations, le taux de remplissage ne dépasse pas les 100 % dans les autres départements de la région. Seul le Tarn-et-Garonne s'en approche avec 83 % de places occupées par des cas Covid. 

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
covid-19 santé société pyrénées nature montagne