Covid : 340 patients en réanimation en Occitanie, le pic d'activité du mois d'avril est désormais dépassé

Selon le dernier bulletin d'information publié par l'ARS d'Occitanie, le nombre de nouvelles hospitalisations et d'admissions dans les services de soins critiques de la région augmente fortement de jour en jour. Le pic d'activité constaté dans ces services en avril dernier est désormais dépassé.
Service réanimation de l'hôpital Purpan à Toulouse
Service réanimation de l'hôpital Purpan à Toulouse © J-P Duntze/FTV
340 personnes étaient en réanimation, mardi 3 novembre 2020, dans les établissements hospitaliers publics et privés de la région Occitanie. Au total, 1 765 hospitalisations Covid sont en cours, soit 272 personnes supplémentaires en quatre jours.

Le pic d'activité d'avril dépassé

Sans surprise, le dernier bulletin d'information émis par l'ARS (agence régionale de santé) d'Occitanie montre une situation préoccupante. Les chiffres révèlent que le pic d'activité constaté au mois d'avril dernier, lors de la première vague de l'épidémie de coronavirus est désormais dépassé dans notre région.  Ce sont les départements de l'Hérault (381), de la Haute-Garonne (356) et du Gard (300) qui comptent le plus d'hospitalisations en cours, actuellement. Suivis du Tarn (132), et de l'Aveyron et du Tarn-et-Garonne (107).

Des facteurs de risques dans 98 % des cas

Dans le détail, 69 % des personnes hospitalisées au 3 novembre sont des hommes. L'âge moyen est de 66 ans, 65 % ont plus de 65 ans et dans 98 % des cas, il y a des facteurs de risques comme l'obésité, l'hypertension artérielle et le diabète. 

Selon l'ARS, "l'évolution de cette situation est très préoccupante pour les semaines à venir". L'épidémie continue de progresser très rapidement dans la région. Ces sept derniers jours, 175 000 tests ont ainsi été réalisés en Occitanie : 18,7 % d'entre eux sont positifs, en moyenne. Plus de 3 915 cas positifs en moyenne par jour ont été signalés aux équipes de l'Assurance Maladie d'Occitanie, depuis mardi dernier.
Alors que les effets du nouveau confinement ne sont pas attendus avant plusieurs jours, l'ARS recommande aux six millions de personnes qui vivent en Occitanie la plus grande prudence. Et rappelle la nécessité de respecter le confinement, le port du masque et la distanciation sociale.

Le respect du confinement actuel est indispensable pour limiter nos contacts et casser les chaînes de contamination.

Agence régionale de santé d'Occitanie

 
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
coronavirus/covid-19 santé société