COVID. Coup dur pour le rugby, le championnat de Nationale suspendu jusqu'en janvier 2021

Le couperet est tombé ce mardi à l’issu d’un bureau fédéral extraordinaire de la Fédération française de rugby. Le championnat de Nationale est suspendu jusqu’au 10 janvier 2021. Conséquence des mesures sanitaires très strictes imposées au sport en raison de la Covid19.
 
Rencontre entre deux clubs amateurs Albi et Narbonne en 2017
Rencontre entre deux clubs amateurs Albi et Narbonne en 2017 © MaxPPP / MARIE PIERRE VOLLE
La crise de la COVID impose une pause au monde du rugby. Ce mardi à Marcoussis, la décision a été votée de stopper le championnat amateur de Nationale (l’équivalent de la 3ème division en rugby) jusqu'au 10 janvier 2021.

Cette décision vient confirmer le vote des dirigeants de clubs eux-mêmes. Consultés par la FFR, 10 d’entre eux ont voté hier pour l’arrêt, alors que 4 d’entre eux (Suresnes, Massy, Nice et Albi) étaient favorables à la poursuite du championnat. Alors qu’ils auraient pu demander au gouvernement des dérogations pour la poursuite de la compétition.

Pour justifier leur décision, ils invoquent un contexte économique devenu difficile à tenir, entre la perte de revenus pour cause de matches à huis clos et l’absence de buvette et les difficultés d’utilisation des infrastructures d’entraînement et de match, notamment. Les joueurs vont donc se retrouver au chômage partiel.

Une suspension justifiée dès hier par Bernard Laporte, le président de la Fédération Française de Rugby sur sa page Facebook personnelle.

« Ce n’est pas de gaieté de cœur que je dois faire une annonce difficile : à partir de ce jour, les compétitions de rugby amateur sont suspendues jusqu’au 10 janvier 2021. Cette suspension répond à une obligation légale stricte. Dès la fin du confinement, planifié à ce jour au 1er décembre, nos clubs pourront rouvrir pour permettre l’activité. (…)
C’est une décision de suspension que je prends avec tristesse, mais il faut y voir l’opportunité de reprendre des forces pour repartir de plus belle en fin d’année. Vous savez pouvoir compter sur votre Fédération pour vous accompagner tout au long de ce chemin
». 

Entre déception et soulagement

Plusieurs clubs de notre région sont concernés par cette décision : Albi, Tarbes, Narbonne et Blagnac. Un coup dur pour les dirigeants albigeois qui étaient en faveur de la poursuite du championnat. Ce matin, les joueurs accusent le coup. Alain Roumegoux, le président du SCA (Sporting club albigeois) comprend la décision d’un point de vue économique, mais regrette l’aspect sportif de cette suspension. Pour lui, le championnat aurait donc du aller au bout, d’autant que l’objectif reste la montée en Pro D2, montée avortée l’année dernière.

Quant à Benoît Trey, le Président du Blagnac Rugby, il est soulagé par cette suspension qu’il appelait de ses voeux « Il en va de la survie de nos clubs mais aussi de la santé de nos joueurs. Nous devons nous montrer responsables en cette période. On ne peut pas se permettre de faire tourner nos clubs à vide, sans aucune recette et sans aide de l’Etat. Il vaut mieux suspendre. » Le dirigeant du club de la banlieue de Toulouse pense déjà à l’après.

Fin des entraînements pendant le mois de novembre

A priori, les 14 clubs cesseraient de s’entraîner durant tout le mois de novembre avant de reprendre une phase de réathlétisation début décembre afin d’être apte à reprendre début 2021. Pour la reprise au début l’année 2012, Benoît Trey propose la création de deux poules géographiques de 7 , avec une demi-finale en mai et une finale début juin. Un autre scénario est sur la table : la suppression des phases finales et un championnat qui irait alors au bout à 14 avec une montée en Pro D2 pour les deux premiers.

La suspension du championnat de Fédérale 1 ayant déjà été entérinée, aujourd’hui, c’est quasiment tout le rugby amateur qui est à l’arrêt. Seuls le Top14 et la Pro D2 pourront continuer à jouer au rugby. Quant à l'élite 1 féminine et les Espoirs, toutes deux placées sous l'égide de la FFR, est elle aussi suspendue jusqu'au 10 janvier prochain.  Les entraînements sont donc suspendus durant la durée du confinement. Un groupe de travail va être constitué avec les  présidents et la Fédération pour étudier les formules et scénarios de la reprise de ces 3 championnats.
 
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
rugby sport