Covid et couvre-feu : huit départements d'Occitanie basculent en zone d'alerte maximale

Publié le Mis à jour le
Écrit par Marie Martin .

Le Premier Ministre Jean Castex a annoncé ce jeudi 22 octobre le basculement de plusieurs départements en "alerte maximale" contre le
Covid-19, avec de nouveaux couvre-feux à la clef. En Occitanie, huit départements sont concernés. Et ce, à partir de vendredi minuit.

A l'exception de deux régions encore sous la cote d'alerte, la Bretagne et la Nouvelle Aquitaine, l'ensemble du pays a basculé en zone d'alerte, a indiqué le ministre de la santé Olivier Véran, jeudi 22 octobre, devant la commission des lois de l'Assemblée nationale. "L'heure est grave, l'épidémie a flambé dans l'immense majorité du pays", a-t-il notamment précisé.



Six jours après les couvre-feux instaurés entre 21h00 et 06h00 dans les métropoles de Paris, Lille, Lyon, Marseille, Rouen, Grenoble, Saint-Etienne, Montpellier et Toulouse, le Premier Ministre Jean Castex a donc annoncé l'extension de ces mesures. 38 nouveaux départements sont concernés : en Occitanie, il s'agit de l'Aveyron, des Pyrénées-Orientales, des Hautes-Pyrénées, du Gard, de la Lozère, du Tarn, du Tarn-et-Garonne et de l'Ariège.

Dans l'ensemble de ces départements, un couvre-feu entre 21h00 et 6h00 entrera en vigueur à partir de vendredi 23 octobre, minuit.



En outre, dans les agglomérations déjà concernées par le couvre-feu, comme Toulouse et Montpellier, les restrictions de sortie sont étendues à tout le département. 



Au total, 54 départements français et un TOM (territoire d'outre-mer), la Polynésie, sont désormais concernés par le couvre-feu. Et ce, pour une durée de six semaines.



Avant de passer la parole au ministre de la santé, Olivier Véran, Jean Castex a conclu son intervention par ces mots : "Le mois de novembre sera éprouvant" et "le nombre de morts va continuer à augmenter" en France. Le Premier Ministre a même prévenu que des mesures "beaucoup plus dures" pourraient être prises, "si l'épidémie n'est pas jugulée". Allusion peut-être à un reconfinement, comme en font le choix certains de nos voisins européens...



Depuis samedi dernier, 32 033 contrôles ont été effectués et 4 777 verbalisations prononcées, pour non respect du couvre-feu, dans les agglomérations concernées par ces premières mesures de restriction de circulation, parmi lesquelles Toulouse et Montpellier.

 



 



 
Tous les jours, recevez l’actualité de votre région par newsletter.
France Télévisions utilise votre adresse e-mail pour vous envoyer la newsletter de votre région. Vous pouvez vous désabonner à tout moment via le lien en bas de ces newsletters. Notre politique de confidentialité