Covid : en Catalogne, les restrictions de déplacement vont être allégées pour les habitants à compter de lundi

La ministre de la Santé Alba Vergés a annoncé la levée des restrictions de circulation en Catalogne à partir du lundi 15 mars. Mais attention : les Catalans devront être équipés d'un certificat d'auto-responsabilité et d'une attestation prouvant qu'ils partagent bien le même espace de vie.

La ministre de la Santé de Catalogne Alba Vergés.
La ministre de la Santé de Catalogne Alba Vergés. © Marta Pérez / MAXPPP

Confinés par "cantons" depuis le mois de février dernier, les Catalans vont enfin pouvoir élargir leurs horizons. La ministre de la Santé régionale Alba Vergés a annoncé jeudi dernier la levée des restrictions de déplacement en Catalogne à compter du lundi 15 mars et au moins jusqu'au dimanche 28 mars. 

Un Barcelonais pourra désormais se rendre à Gérone sans être inquiété. Mais prudence : la mobilité ne pourra se faire qu'entre groupes de personnes partageant le même espace de vie, les fameux "grupos burbuja", et le couvre-feu reste actif de 22 heures à 6 heures.

Également présent lors de la conférence de presse, le ministre de l'Intérieur catalan Miquel Sàmper a indiqué que les forces de police locales seraient en droit de demander un certificat d'auto-responsabilité ainsi qu'une attestation expliquant le motif du déplacement. À cela s'ajoute un "certificat de coexistence", délivré par la mairie de résidence, en cas de déplacement à plusieurs. 

Le commissaire David Boneta a fait savoir qu'il y aurait en moyenne 400 contrôles quotidiens dans toute la Catalogne. Les Mossos d'Esquadra seront notamment postés aux frontières, sur les grands axes routiers et aux abords des gares.

L'épidémie en baisse dans la région, des espaces publics rouvrent

Depuis quelques semaines, la circulation du Covid-19 fléchit lentement mais en continu en Catalogne, d'où la volonté du gouvernement de lâcher du lest. Mais les autorités préviennent : même en déplacement dans une autre ville, les Catalans devront adopter les mêmes comportements responsables que sur leur lieu de résidence habituel.

Surtout que de nombreux espaces publics sont sur le point de rouvrir leurs portes. Les magasins "non essentiels" d'une surface inférieure à 800 m² pourront de nouveau accueillir du public, mais à 30 % de leur capacité et dans le respect des normes sanitaires bien sûr. Jusqu'à maintenant, seules les structures de 400 m² maximum étaient autorisées à ouvrir. 

Bonne nouvelle également pour le sport : les compétitions sportives pourront reprendre normalement, y compris pour les plus jeunes, et elles pourront accueillir partiellement du public. Côté loisirs, les amateurs de jeu pourront retourner dans les casinos. Mais les établissements ne pourront pas dépasser 30 % de leur capacité et seront limités dans tous les cas à 100 personnes (sauf possible dérogation, indique le gouvernement).

Enfin, les spectacles, événements, remises des prix sont autorisés, mais toujours à public réduit. Les participants devront dans tous les cas rester assis.

Les Français, peuvent-ils passer la frontière ?

Pour les frontaliers français, pas de changement : il n'est pas possible de se rendre en Catalogne pour faire du tourisme ou des courses. Seuls les déplacements pour motifs essentiels restent autorisés, à savoir les raisons professionnelles ou de santé.

Rendre visite à sa famille n'est pas une justification dérogatoire, rappelle France Diplomatie sur son site. En revanche, il est possible de regagner son lieu de résidence habituel.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
catalogne international espagne covid-19 santé société circulation économie transports