• FAITS DIVERS
  • MÉTÉO
  • POLITIQUE
  • ECONOMIE
  • SOCIÉTÉ
  • SPORT

Le Crédit Municipal de Toulouse fait le bonheur d'une Montalbanaise

Le vieux violon était une merveille (illustration) / © DR
Le vieux violon était une merveille (illustration) / © DR

Le Crédit Municipal de Toulouse, qui avait accordé un prêt de 60 euros pour un vieux violon, remet plus de 6000 euros à la propriétaire après avoir vendu l'objet aux enchères.

Par Michel Pech

60 € pour un vieux violon
Selon un communiqué publié par le Crédit Municipal, l’histoire remonte au 10 octobre 2014.
Quelques jours avant l'anniversaire de son fils à qui elle souhaite faire un cadeau, une Montalbanaise se présente au guichet du Crédit Municipal de Toulouse où elle dépose un violon. Hérité de ses grands-parents, l’instrument n'est pas en très bon état... Un prêt de 60 euros lui est octroyé.

Le vieux violon était une merveille
Finalement mis aux enchères le 19 février 2016, le violon suscite l’intérêt de nombreux spécialistes, à tel point qu’il est adjugé à 6450 euros ! De cette somme, le Crédit Municipal de Toulouse retient les 60 euros prêtés, majorés de 5,37 euros d'intérêts, le reste (6384,63 euros) revenant à la cliente.

La propriétaire avait disparue, le C.M. de Toulouse enquête
Problème : l’ancienne propriétaire du violon a changé de numéro de téléphone et d'adresse postale. Elle est devenue injoignable… Un an plus tard, le Crédit Municipal de Toulouse effectue de nouvelles recherches approfondies et, par le biais de la MJC de Montauban, retrouve sa cliente.


Le Crédit Municipal de Toulouse lui verse alors son dû. Une somme bienvenue.

Sur le même sujet

Crash de la patrouille de France à l'aeroport de Perpignan

Les + Lus