Détenu filmé en direct à Béziers : Urvoas veut "brouiller" les téléphones en prison

Il faut "brouiller" les téléphones portables dans les prisons, a déclaré mardi le nouveau ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas, après la diffusion par un détenu, en direct sur l'application Périscope, d'images filmées dans sa cellule de Béziers.

Jean-Jacques Urvoas, ministre de la Justice
Jean-Jacques Urvoas, ministre de la Justice © Maxppp

"Il faut avoir une technologie particulière" mais "il faut les brouiller", a dit le nouveau garde des Sceaux Jean-Jacques Urvoas sur Europe 1, rappelant que 30.000 appareils avaient été récupérés dans les prisons en 2015.  

Le ministre de la Justice Jean-Jacques Urvoas veut "brouiller les téléphones" en prison

Lundi, un détenu du centre pénitentiaire de Béziers a été placé en garde à vue après s'être filmé dans sa cellule et avoir diffusé les images en direct sur internet via l'application Périscope.

"Un petit Club Med"


Dans cette vidéo, le détenu comparait notamment la prison à "un petit Club Med". "Les prisons sont dans un état conforme à celui de la justice", a estimé le garde des Sceaux.

Une sanction "probable"


S'il faut construire des places de prison, nous construirons des places de prison", a-t-il ajouté, tout en précisant n'avoir pas encore étudié ce dossier en profondeur.


Quant au détenu de la prison de Béziers, "il est probable qu'il sera sanctionné pour une faute qu'il a commise, ce qui est bien normal", a estimé le ministre de la Justice.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
prison justice société faits divers sécurité enquêtes politique