Cet article date de plus de 4 ans

Deux mois après les inondations, les communes du Lodévois sonnent l'alarme

Sinistrés en septembre dernier, les maires du Lodévois sont inquiets car pour la plupart, ils n'ont pas les moyens de financer les travaux pour remettre en état leur commune. Et surtout, ils ne savent toujours pas à quelle hauteur ils vont être indemnisés.

Saint-Étienne-de-Gourgas, dans l'Hérault, a été particulièrement touchée par les inondations de septembre dernier - 20 novembre 2015
Saint-Étienne-de-Gourgas, dans l'Hérault, a été particulièrement touchée par les inondations de septembre dernier - 20 novembre 2015 © France 3 LR

Le 12 septembre dernier, Lodève et les villages autour ont connu les plus graves inondations de leur histoire.

Deux mois plus tard, les dégâts sont toujours impressionnants dans certains villages comme à Saint-Étienne-de-Gourgas. Une vague de boue avait dévasté une partie du village.

A Saint-Étienne-de-Gourgas, des travaux d'urgence ont été realisés mais le plus coûteux reste à faire : remettre en état la voirie et un pont. Des travaux qui devraient coûter près de 180.000 euros.

Reportage à Saint-Étienne-de-Gourgas, dans l'Hérault.
durée de la vidéo: 01 min 53
Saint-Étienne-de-Gourgas (34) : deux mois après les inondations, les communes du Lodévois sonnent l'alarme

Au total,18 communes du Lodévois ont été déclarées en état de catastrophe naturelle mais elles ne savent toujours pas à quelle hauteur elles vont être indemnisées par l'Etat et les collectivités territoriales. Les élus espèrent que des fonds seront vite débloqués.
Poursuivre votre lecture sur ces sujets
inondations météo politique intempéries société