Cet article date de plus de 4 ans

Disparition Antoine : les recherches dans la garrigue de Clarensac sont restées vaines

Une cinquantaine de militaires ont arpenté la garrigue aux abords de Clarensac, dans le Gard,  toute la journée à la recherche d'Antoine. En vain. L'adolescent a disparu depuis le 1er mars 2016.

Antoine avait disparu depuis le 1 er mars 2016 à Clarensac dans le Gard
Antoine avait disparu depuis le 1 er mars 2016 à Clarensac dans le Gard © DR

La section de recherches de la gendarmerie de Nîmes a fait appel à l'armée hier pour fouiller les environs de Clarensac. Il s'agissait d'arpenter la garrigue et une zone plus difficile d'accès autour du domicile d'Antoine. 46 militaires du 4ème RMat ont été déployés.
Les recherches ont duré toute la journée dans des zones encore inexplorées. Aucun indice n'a été retrouvé.

Troisième battue

Il s'agit de la troisième battue organisée depuis la disparition de l'adolescent. La population de Clarensac s'était mobilisée le 8 mars dernier.
Fugue ou disparition inquiétante : aucune hypothèse n'est privilégiée.
Antoine n'est pas rentré chez lui mardi 1 er mars. Il a été aperçu ce jour-là pour la dernière fois au tabac du village, en train d'acheter un briquet. Il n'avait sur lui ni papiers d'identité, ni téléphone.

La gendarmerie a lancé un appel à témoin : vous pouvez contacter la gendarmerie de Calvisson au 04 66 01 20 07.

Poursuivre votre lecture sur ces sujets
disparition faits divers police société sécurité